Logo du SCFP

Les RMU passent à l’action sur internet

le 29 avril 2008 2 h 25
 

Les répondants médicaux d’urgence (RMU) de Montréal – sans contrat de travail depuis 2003 – ont passé à l’action sur internet pour inciter le ministre de la Santé du Québec, Philippe Couillard, à conclure une entente.

Le 15 avril, les RMU, membres de la section locale 3642 du SCFP, ont déclenché une grève d’un jour; cependant, puisqu’ils sont considérés comme des travailleurs essentiels, chaque membre de la section locale n’avait droit qu’à une seule heure de grève par jour.

Les RMU dépêchent des ambulances aux scènes d’urgences médicales et aident les appelants à pratiquer les procédures de secourisme d’urgence en attente de l’arrivée des ambulanciers.

Les RMU gagnent 32 % de moins que leurs collègues du service 911 et entre 40 % et
60 % de moins que les répondants de l’Alberta, de la Colombie-Britannique et de l’Ontario.

Voici le message que le syndicat demande à la population de transmettre au ministre québécois de la Santé, Philippe Couillard :

L’honorable Philippe Couillard, ministre de la Santé et des Services sociaux

Ce que je vous demande de faire aujourd’hui est fort simple : reconnaître à sa juste valeur le travail des répondants médicaux d’urgence (RMU) d’Urgences-santé. Sans contrat de travail depuis 2003, ces employés méritent la parité avec les employés du service 911 de la Ville de Montréal. Le salaire actuellement versé aux RMU est clairement inadéquat et ne reflète pas les exigences du poste, le niveau de formation requis ainsi que le rôle vital que jouent ces répondants sur la scènes d’accidents routiers ou d’autres drames. Un rattrapage considérable est donc de mise. Je réitère mon engagement envers ces hommes et ces femmes, qui méritent notre respect et notre considération. La parité pour les RMU!