Les membres du SCFP du secteur des communications travaillent presque tous pour des employeurs du secteur privé qui sont réglementés par le gouvernement fédéral (CRTC). Le secteur compte approximativement 7900 membres, dont l’immense majorité est au Québec (95 pour cent).

On peut regrouper les sections locales du secteur des communications en trois sous-secteurs. Le plus grand sous-secteur, avec 79 pour cent des membres, inclut la câblodistribution, la téléphonie et les fournisseurs de service Internet (Cogeco, Telus, Vidéotron et Bruce Telecom). La radio, la télévision et la presse écrite (Groupe TVA, Global, RNC Media, Cogeco, Bell Média, Journal de Québec, CTV et Rogers Broadcasting) comptent pour 18 pour cent des membres. La cinématographie et la postproduction (SETTE, ONF et Technicolor) complètent le tout avec trois pour cent des membres du secteur.

Parmi les principaux types d’emplois représentés par le SCFP dans le secteur, on retrouve : des techniciens et spécialistes des technologies de l’information, des préposés de centres d’appels, des employés de bureau, des journalistes, des techniciens créatifs (caméramans, aiguilleurs, monteurs, intégrateurs), des réalisateurs et des représentants en publicité.

Suite…