Les délégués à la Conférence municipale de l’Ouest du SCFP ont pris connaissance de nouveaux outils et de nouvelles stratégies pour lutter contre la sous-traitance dans les services publics.

Un atelier d’une demi-journée a été consacré au rapatriement des services municipaux à l’interne. Il était animé par la recherchiste du SCFP, Jordana Feist, et la conseillère en communications du SCFP, Kathryn Davies.

Cet atelier a mis à profit les nouvelles ressources mises à la disposition des membres du SCFP, comme le document récemment mis à jour Bringing our work back home: A guide to standing up for public services du SCFP-C.-B. (disponible en anglais seulement). Cet outil présente la marche à suivre pour les sections locales qui souhaitent renverser la privatisation, ainsi que des stratégies à plus long terme pour prévenir la sous-traitance.

L’atelier a permis aux délégués de se familiariser avec tous les aspects d’un rapatriement des services municipaux à l’interne réussi :

  • identifier les services confiés en sous-traitance.
  • développer une campagne gagnante.
  • surveiller l’administration municipale.
  • collaborer avec les élus avant et pendant les campagnes électorales.
  • renforcer la convention collective musclés pour empêcher la sous-traitance.
  • conclure des alliances communautaires.

Les délégués ont aussi étudié les cas présentés dans le rapport Ramener les services à l’interne : pourquoi les gouvernements municipaux mettent fin à la sous-traitance et à la privatisation. Ce rapport de l’Institut Columbia réalisé en 2016 fait état de la tendance mondiale au rapatriement des services municipaux à l’interne. Plus de la moitié des cas cités se sont déroulés dans l’Ouest canadien et plusieurs ont impliqués des travailleurs représentés par le SCFP.

La Conférence municipale de l’Ouest du SCFP s’est déroulée à Canmore en Alberta.

Pour lire le rapport en français :  Ramener les services à l’interne

Disponible en anglais seulement :