Ontario LegislatureUne fois de plus, les conservateurs de Doug Ford laissent sur la table des milliards de dollars qui pourraient être dépensés pour assurer la sécurité des Ontariens et la prestation de services essentiels, a déclaré le SCFP-Ontario.

« Si ce n’était pas évident avant la pandémie, ça l’est maintenant : dépenser sauve des vies », a déclaré Fred Hahn, président du SCFP-Ontario. « Lorsque les gouvernements dépensent pour garantir des jours de congés de maladie payés, investissent dans les services publics qui ont répondu à l’appel dans les pires moments et augmentent les revenus en annulant les allégements fiscaux et les subventions à l’électricité accordés aux sociétés les plus riches, nous sommes tous plus en sécurité et mieux lotis. Mais, surprise, un autre rapport révèle que les conservateurs de Doug Ford privent les Ontariens des ressources dont ils ont besoin ».

Le Bureau de la responsabilité financière de l’Ontario (BRF), une source indépendante d’analyse des finances de l’Ontario, a publié aujourd’hui un rapport qui raconte une histoire que le SCFP-Ontario qualifie de familière. Au cours de la première moitié de l’année 2021-2022, une période qui commence en juillet de cette année, la province a dépensé 4,3 milliards de dollars de moins que prévu. Cette sous-utilisation des fonds a été observée dans la plupart des secteurs, notamment la santé, les services sociaux, les services à l’enfance et l’éducation, tous des secteurs qui ont été en première ligne de la pandémie et où travaillent les membres du SCFP-Ontario.

« Les conservateurs de Doug Ford continueront à tenir un double discours en affirmant qu’ils sont pro-travailleurs et qu’ils tournent une nouvelle page tout en abandonnant les travailleurs lorsque vient le temps d’allouer les ressources nécessaires », a déclaré M. Hahn. « Plus que jamais, à l’aube d’une élection, et alors que les conservateurs de Doug Ford accumulent des ressources pour être en mesure de rembourser la dette et prétendre être des gestionnaires responsables de nos ressources collectives à nos dépens, nous devons voir clair dans leur jeu. Comme les cas ne cessent d’augmenter, le moment est absolument venu de dépenser pour assurer la sécurité des Ontariens ».

Le rapport d’aujourd’hui fait suite à celui du 15 septembre, dans lequel le BRF indiquait que les conservateurs de Doug Ford avaient en réserve 2,7 milliards de dollars, les dépenses en santé étant inférieures de 691 millions de dollars par rapport aux prévisions. Le 6 octobre, le BRF a publié un autre rapport révélant que 85 % des mesures de soutien direct provenaient du gouvernement fédéral et seulement 15 % du gouvernement provincial.