Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Power lines in OntarioTORONTO – Selon Fred Hahn, président de la division ontarienne du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP-Ontario), vendre une partie d’Hydro One constitue une erreur qui coûtera cher à plusieurs générations d’Ontariens.

« Hydro One représente un revenu annuel de 6 milliards de dollars, en plus d’appartenir à la population ontarienne, rappelle-t-il. Si on vend les actifs qui lui permettent de générer ces revenus, ce sont les générations futures qui paieront le prix d’un autre manque de vision de la part du gouvernement. » M. Hahn réagit ici à l’intention du gouvernement de lancer une première émission de titres qui liquiderait 10 à 15 pour cent de cette société d’État ontarienne de transmission et de distribution d’électricité.

La tentative précédente visant à privatiser l’électricité en Ontario, une initiative des Conservateurs, avait coûté plus d’un milliard de dollars au trésor public. D’ailleurs, les Ontariens paient toujours un supplément sur leur électricité en raison de ce faux pas.

« Nous savons, grâce à la vérificatrice générale de l’Ontario, que les projets de privatisation font très mal à la population, souligne M. Hahn. Il est temps qu’on tire des leçons des erreurs antérieures des Libéraux et des Conservateurs; il est temps d’imposer un moratoire sur la privatisation et les PPP. Au lieu d’éliminer des programmes et de vendre des actifs rentables, attaquons-nous sérieusement au problème des revenus de la province et bâtissons un Ontario meilleur pour les générations futures. »

Le SCFP-Ontario avait participé à une vaste coalition qui a réussi à empêcher un gouvernement provincial précédent de vendre Hydro One au complet. Il s’engage encore une fois à défendre cette importante infrastructure publique.

« Pourquoi doit-on garder cette infrastructure essentielle publique, demande M. Hahn? La population a vu à quel point nos héros d’Hydro One se sont démenés après le verglas de l’an dernier. Nos membres ont travaillé sans relâche, dans des conditions dangereuses, pour rétablir le courant. Si le passé est garant de l’avenir, la privatisation aurait laissé les Ontariens dans le noir. »

Le SCFP est le syndicat communautaire de l’Ontario. Ses membres fournissent les services publics de qualité dont nous dépendons tous au quotidien. Ils sont fiers de travailler dans les services sociaux, la santé, l’éducation, le secteur municipal et le transport aérien.

Pour en savoir plus, contactez :

Craig Saunders

Service des communications du SCFP
 416-576-7316