Photo of an elderly woman with a worried expression and a red overlay« Les changements envisagés par le conseil des fiduciaires annuleraient la bonification tant nécessaire du Régime de pensions du Canada (RPC) pour des milliers de travailleurs, y compris les membres du SCFP qui y cotisent », déplore la présidente du SCFP-Nouvelle-Écosse, Nan McFadgen.

« Le SCFP-Nouvelle-Écosse représente plusieurs sections locales au sein du PSSP. Nous nous opposons fermement à cet éventuel recul des prestations de retraite de nos membres. »

Récemment, le conseil a lancé un appel à commentaires demandant si des rajustements devaient être apportés au PSSP en réponse aux augmentations du RPC, que le gouvernement fédéral met en œuvre progressivement jusqu’en 2025.

« Tous les employés de la fonction publique devraient s’inquiéter de cette volonté, souligne McFadgen. Nous n’avons été informés de l’appel à commentaires que par accident. Le conseil n’a pas contacté nos sections locales directement. »

« La semaine dernière, le conseil du régime de retraite de la fonction publique de Terre-Neuve-et-Labrador a rejeté les mêmes changements, ajoute-t-elle. En fait, aucun autre régime n’a procédé à des coupes. La Nouvelle-Écosse ne devrait pas être la première. »

Le soutien de la Nouvelle-Écosse a joué un rôle crucial dans l’entente intervenue, en 2016, entre le fédéral et les provinces sur la bonification du RPC.

« À l’époque, le gouvernement néo-écossais avait déclaré que la modeste augmentation des cotisations au RPC était abordable pour les travailleurs et les employeurs. Il n’avait rien dit sur une éventuelle tentative de récupérer les prestations en plus dans le régime de retraite de ses employés. »

« Les fiduciaires ont l’obligation fiduciaire de prendre des décisions dans l’intérêt des participants au régime, insiste Nan McFadgen. Ces réductions du PSSP ne sont manifestement pas dans l’intérêt de ceux-ci. »

Le SCFP-Nouvelle-Écosse appuie également le mémoire présenté par la section locale 1867 du SCFP, le syndicat des travailleurs de la voirie provinciale.

Lisez la lettre du SCFP-N.-É. au conseil d’administration (en anglais seulement).

Lisez la soumission du SCFP 1867 (en anglais seulement).