Photo of an elderly woman with a worried expression and a red overlayLe plus grand syndicat du Canada, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), est choqué d’apprendre que le Parti libéral entend relancer ses attaques contre les régimes de retraite s’il est réélu.

Au cours de la dernière législature, le ministre des Finances, Bill Morneau, a déposé le projet de loi C-27 qui visait à permettre aux employeurs de renier leurs promesses en matière de régimes de retraite en convertissant de bons régimes à prestations déterminées fiables en régimes à prestations cibles, risqués et peu fiables.

Le projet de loi a été suspendu en 2017, dans la foulée de révélations selon lesquelles Morneau Shepell, une entreprise de ressources humaines dont Morneau est actionnaire, profiterait considérablement de l’adoption du projet de loi C-27.

Or, selon des témoins, le candidat du Parti libéral pour la circonscription de Hamilton Mountain a déclaré lors d’un débat le 8 octobre qu’un gouvernement libéral réélu ramènerait ce projet de loi.

« Le projet de loi C-27 est une atteinte honteuse aux droits des travailleurs canadiens à une retraite décente. Nous avons lutté contre ce genre de loi rétrograde auparavant, et nous le ferons de nouveau », a déclaré Mark Hancock, président national du SCFP.

« Le NPD est le seul parti qui lutte pour les travailleuses et travailleurs. Lundi, nous devons élire le plus grand nombre de néo-démocrates possible partout au Canada pour mettre fin à ce genre d’attaques par quelque gouvernement que ce soit, libéral ou conservateur. »

Pour en savoir plus : Le projet de loi C-27 qui fait les manchettes est dangereux pour les travailleurs.