CUPE Local 8600 fights back against cuts to northern health careLe 25 mai dernier, les travailleurs de soutien en soins de santé à l’Office régional de la santé du Nord (ORSN) ont tenu des piquets d’information et un rassemblement au square Pioneer et au manoir Northern Lights de Flin Flon pour s’opposer au mandat provincial qui contraint l’ORSN à trouver six millions de dollars en « économies ».

« Ces compressions se traduisent déjà en graves pénuries de personnel », explique Christine Lussier, présidente de la section locale 8600 du SCFP, le syndicat des travailleurs de soutien en soins de santé à l’ORSN. « Pour trouver des “économies”, poursuit-elle, l’Office est en train d’instaurer une politique qui abaisse la dotation en personnel à un niveau insuffisant dans des départements, des ailes et des étages entiers. »

Le SCFP 8600 recueille de nombreux rapports de charge de travail excessive, dont 19 en mars et 27 en avril.

« Depuis l’annonce du gouvernement, nous constatons une augmentation des cas de manque de personnel dans nos hôpitaux et nos maisons de soins, confirme Mme Lussier. Nous demandons donc au gouvernement de rétablir le financement de l’ORSN et à l’Office de cesser de faire travailler son personnel en effectif réduit ! »

On parle de travail en effectif réduit lorsque le personnel est insuffisant pour fournir des soins adéquats aux patients des hôpitaux et aux pensionnaires des maisons de soins. Cette situation entraîne une réduction des soins prodigués et une hausse des risques d’accident de travail.

« On ne devrait jamais envisager de couper dans les soins de santé, ajoute le président du SCFP-Manitoba, Terry Egan. Les patients, les pensionnaires et les citoyens manitobains méritent de recevoir plus de soins, pas moins. »

Le SCFP 8600 a aussi recueilli des signatures afin de remettre à l’Assemblée législative une pétition réclamant le rétablissement du financement de l’ORSN.