Le gouvernement provincial pourrait mettre fin à ce cycle d’ouverture et de fermeture en planifiant et en prenant des mesures concertées, affirme le SCFP-Ontario.

« En ce qui concerne les Ontariens, cette routine ressemble presque à un poisson d’avril », a déclaré Fred Hahn, président du SCFP-Ontario. « Nous pourrions mettre fin à ce cycle une fois pour toutes si le gouvernement Ford prenait simplement les mesures que nous, et tant d’experts, de syndicats et d’organisations communautaires, n’avons eu cesse de réclamer ».

Alors que de nouveaux modèles préviennent que l’Ontario pourrait connaître 6 000 nouveaux cas par jour d’ici la fin du mois et qu’une fermeture de quatre semaines est sur le point de commencer, le SCFP-Ontario demande instamment au gouvernement de prendre immédiatement les mesures suivantes :

  • Mettre au point un véritable plan de déploiement de vaccins, complet et détaillé, qui priorise les communautés racialisées durement touchées.
  • Soutenir le déploiement en allouant des ressources aux unités locales de santé publique et aux organisations communautaires.
  • Prévoir un financement suffisant afin d’assurer un traçage et des tests de dépistage accélérés solides.
  • Rendre obligatoire et fournir des ÉPI appropriés pour tous les travailleurs.
  • Enfin prendre les mesures qui s’imposent pour faire face à la crise croissante dans le secteur des soins de longue durée.
  • Écouter réellement ce que les travailleurs de l’éducation ont à dire et mettre en place les soutiens nécessaires, comme des classes moins nombreuses, pour assurer un retour à l’école en toute sécurité dès que possible.
  • Légiférer sur les congés de maladie payés pour tous les travailleurs.
  • Élaborer un plan d’action exhaustif pour faire face aux effets disproportionnés de la pandémie sur les communautés racialisées.

« Une fermeture et quelques ajustements aux limites de capacité dans le commerce de détail ne suffiront pas et, franchement, cela ne fait guère plus que de faire des boucs émissaires des gens ordinaires et déresponsabiliser le gouvernement », a déclaré M. Hahn. « Il faut rehausser la sécurité au travail et prévoir des congés de maladie payés pour chaque travailleur afin d’éviter des cas alarmants comme ce qui s’est produit à l’entrepôt d’Amazon à Brampton qui a vu plus de 600 cas il y a quelques semaines ».

« Il est temps de reconnaître que nous sommes dans ce cercle vicieux à cause d’un échec politique constant et que nous pouvons en sortir avec une volonté politique ».