Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Des affirmations contenues dans deux rapports publiés récemment ont influé sur les discussions sur l’impartition des services de collecte des déchets résidentiels par la Ville de Toronto. 

  • Dans son rapport publié en septembre 2010 intitulé Picking up Savings: the Benefits of Competition in Municipal Waste Services (la collecte d’économies : les avantages de la concurrence dans le domaine des services municipaux de collecte des déchets), l’Institut C.D. Howe affirme que la Ville de Toronto pourrait économiser 50 millions de dollars par année en confiant au secteur privé tous les services de collecte des déchets résidentiels.
  •  
  • Le Toronto Board of Trade affirmait, dans son rapport intitulé Bridging the Chasm (réduire les écarts) publié en mai 2010, que la Ville de Toronto pourrait économiser 104 millions de dollars en 2014 et en 2015 en ramenant les coûts de la collecte des déchets à 125 % de la moyenne pour la région du Grand Toronto (RGT).
  •  

Les deux rapports suggèrent que des économies plus importantes encore pourraient aisément être réalisées. 

Le problème réside dans le fait que ces rapports sur les économies potentielles sont inexacts ou contiennent des affirmations hautement spéculatives fondées sur une analyse erronée. 

Rapport de l’Institut C.D. Howe

Afin de prouver son affirmation selon laquelle le recours à l’entreprise privée est moins coûteux, l’Institut C.D. Howe utilise plusieurs modèles économétriques complexes. Par contre, le rapport révèle également comment, à deux reprises, les analystes ont échoué dans leur tentative de démontrer que la collecte des déchets par l’entreprise privée est constamment moins coûteuse. Ces analystes ont donc manipulé leurs données de façon à prouver ce qu’ils affirment, puis ont généralisé ces résultats biaisés de façon hautement spéculative pour calculer les économies municipales. 

Toronto Board of Trade

Les valeurs retenues par le Toronto Board of Trade sont contredites par les renseignements que les municipalités ont fournis au ministre provincial des Affaires municipales. Les valeurs rapportées par la Ontario Municipal CAO’s Benchmarking Initiative (OMBI) (rapport sur l›établissement des jalons de rendement de l’OMBI) dans ses rapports annuels révèlent également que le coût de la collecte de déchets par tonne de la Ville de Toronto est constamment sous la moyenne provinciale et sous la moyenne pour les autres régions de la RGT

L’impartition des services municipaux fondée sur une idéologie et des rapports biaisés plutôt que sur une analyse factuelle ne générera aucune économie pour les résidants de Toronto. Les coûts réels et l’expérience démontrent que le service de collecte des déchets de la Ville de Toronto est l’un des plus efficaces de la province et qu’il se compare avantageusement à celui des autres villes de l’Ontario.