Convention 2015 voting

Pierre Ducasse | Communications SCFP

Suite à des discussions longues et fructueuses, les délégués au congrès natio­nal du SCFP ont adopté le document d’orientation stratégique pour 2015-2017.

L’organisation et la syndicalisation représentent le cœur de notre travail comme syndicat, et le document accorde une importance particulière aux travailleurs précaires. Le sort de ces
travailleurs est identifié comme une grande priorité, notamment en luttant pour élargir la portée de nos conventions collectives pour y inclure tous les travailleurs déjà présents dans nos milieux de travail. Nous devons intégrer, le plus possible, les travailleurs précaires à l’intérieur de nos unités de négociation.

Le SCFP affirme également que nous devons poursuivre et accroître nos stratégies de recrutement, tant au niveau local et régional que de manière sectorielle.

Au SCFP, nous tenons à cœur les enjeux touchant les travailleurs marginalisés, et nous visons à négocier des conventions collectives qui sont à la fois fortes et inclusives. Ainsi, une attention toute particulière doit également être donnée à la diversité et l’équité – tant dans nos lieux de travail qu’au sein même de notre syndicat.

Pour renforcer ce travail d’organisation, le SCFP tiendra notamment deux événements importants : notre seconde conférence du Conseil national des secteurs, en octobre 2016, et une autre conférence, en 2017, portant sur le thème « Accroître le pouvoir des sections locales », où nos membres pourront partager leurs meilleures pratiques.

La mobilisation des membres se fait aussi sur des enjeux spécifiques comme la santé et la sécurité; ainsi, le SCFP va faire de 2016 l’Année de la santé et de la sécurité, avec une préoccupation pour ses membres les plus vulnéra­bles ou vivant avec de la violence.

Il va sans dire que la lutte à la privatisation et à la sous-traitance demeure une priorité pour notre syndicat, afin de protéger les conditions de nos membres, et la qualité des services publics.

Or, le SCFP reconnaît aussi que de nombreuses batailles doivent avoir lieu ailleurs qu’à la table de négociations. L’action politique demeurera une prio­rité, tant dans l’arène de la politique partisane qu’au sein de mouvements sociaux.

Nous savons aussi que de nombreux enjeux – la pauvreté, le commerce, les droits humains, la privatisation et l’austérité – sont des phénomènes mondiaux, et donc que la solidarité internationale est une composante essentielle de toute stratégie de riposte. Le document souligne également d’autres enjeux priori­taires comme la lutte aux changements climatiques.

Au SCFP, nous savons que notre force vient avant tout de nos membres. Le document d’orientation stratégique nous le rappelle à de nombreuses reprises. Accroître le pouvoir de nos membres, c’est accroître le pouvoir de notre syndicat. Et c’est sur la base de ce pouvoir que nous contri­buons à bâtir un pays meilleur et solidaire pour tous.