Nathalie Claveau« La collecte de données est très importante dans la lutte contre le racisme, car elle permet d’identifier les enjeux sur lesquels on doit travailler pour améliorer les conditions de vie et de travail de nos membres de la diversité. Les données permettent de cerner les causes profondes et de planifier des solutions ciblées. Elles servent également à offrir des formations et des ateliers personnalisés pour prévenir le racisme. » - Nathalie Claveau, Conseil national des Autochtones du SCFP

On ne peut pas gérer ce qu’on ne peut pas mesurer.

Autrement dit, pour réussir à lutter contre le racisme au travail, au sein du syndicat et dans la société, nous devons faire le suivi de certaines données, question de savoir si nous faisons des progrès sur les enjeux qui touchent nos membres et qui touchent de façon disproportionnée les travailleuses et travailleurs noirs, autochtones et racisés.

C’est pourquoi le huitième objectif de la nouvelle Stratégie de lutte contre le racisme du SCFP est de recueillir des données sur la démographie, la précarité d’emploi et la participation syndicale.

En vertu de la stratégie, le SCFP doit recueillir régulièrement des données sur ses membres en utilisant des moyens appropriés et accessibles. Dans la mesure du possible, les données doivent être ventilées par groupe racial.

Avec de meilleures données sur les questions de précarité et d’équité en matière d’emploi, nous pourrons mieux comprendre la nature et l’ampleur de ces problèmes, puis trouver de meilleures solutions. Des données plus fiables permettront aussi d’affiner les priorités du syndicat dans la création d’un mouvement syndical antiraciste et la lutte pour des politiques au travail sans obstacle.

Pour atteindre cet objectif, le SCFP aidera les sections locales à sonder leurs membres, à travailler avec les employeurs pour recueillir des données démographiques et à se battre afin d’obtenir les changements nécessaires pour vaincre le racisme au travail et dans le syndicat.

D’ici à notre congrès national, plus tard en novembre, réfléchissez à ce que votre section locale peut faire pour recueillir des données et les utiliser en vue de réaliser des progrès sur les questions d’équité et de lutte contre le racisme au travail.

Il s’agit du huitième article d’une série de dix décrivant les objectifs de la Stratégie de lutte contre le racisme du SCFP. La série complète est accessible ici