Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

LONDON, ON – La division ontarienne du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP-Ontario) lance une ligne téléphonique pour les patients touchés par la vague de compressions dans les soins à domicile à London, Grey/Bruce et d’autres collectivités du Sud-ouest ontarien.

Le SCFP dévoilera le numéro 1-888 lors d’une conférence de presse qui aura lieu à la salle Stevenson de la Bibliothèque centrale de London (251 rue Dundas), le mardi 16 décembre 2014 à 11 h.

À la fin du mois de novembre, le SCFP-Ontario a informé les citoyens de London et du Sud-ouest ontarien qu’on était en train de refuser ou de réduire les heures de soins de centaines de patients de la région en raison de l’application de nouveaux critères d’admissibilité.

Au même moment, des coupes similaires affectaient la région de Windsor/Erie/St. Clair. Or, la réaction populaire dans cette région a poussé le ministre de la Santé à ajouter 4,1 millions de dollars à l’enveloppe consacrée aux soins à domicile.

« Les citoyens devraient avoir accès aux soins à domicile au moment où ils en ont besoin, lance Fred Hahn, le président du SCFP-Ontario, qui participera à la conférence de presse de demain en compagnie de Heather Duff, une employée de centre d’accès aux soins communautaires. Réduire ces soins essentiels pose problème, qu’on vive à Windsor, London ou Thunder Bay. C’est pourquoi nous revenons à London pour annoncer l’ouverture de cette ligne de témoignage téléphonique. Les patients qui ont besoin de soins à domicile pourront téléphoner au numéro 1-888 pour raconter leur cas et se faire entendre. Notre intention est de documenter les lacunes en matière de soins à domicile. »

Pour en savoir plus, contactez :

Stella Yeadon

Service des communications du SCFP
 416-559-9300