Guy Marsden | Représentant du SCFP

Au SCFP nous croyons fermement que notre pouvoir de lutter contre la privatisation des services publics, la réduction des budgets de fonctionnement et les atteintes aux droits des travailleurs passe, entre autres, par les relations que nous établissons avec les travailleurs d’autres milieux, y compris ceux de l’étranger, avec qui nous avons des causes communes.

Robert Mendoza, président de l’Alliance des travailleurs de la santé des Philippines, a récemment visité la Saskatchewan et le Manitoba. Sa visite illustre comment le SCFP forge des alliances avec les syndicats et les travailleurs du monde entier.

M. Mendoza a visité des établissements de soins de santé dans les deux provinces et pris la parole en public. Il a parlé des luttes des travailleurs de la santé philippins contre les compressions budgétaires dans les hôpitaux, la privatisation effrénée, la précarisation qui prive de nombreux travailleurs d’avantages sociaux et ne leur accorde qu’une sécurité d’emploi minimale. Actuellement, 57 pour cent des dépenses en santé aux Philippines viennent directement de la poche des gens, ce qui se traduit par une pauvreté et un mauvais bilan de santé pour la plupart des Philippins. M. Mendoza a également parlé de la mobilisation entreprise par son syndicat pour riposter, comme la campagne People’s Health Agenda en faveur de services de santé progressistes, gratuits et universels.

La lutte des Philippins pour obtenir des soins de santé de qualité est une chose à laquelle les travailleurs canadiens peuvent s’identifier, car nous faisons face à des ennemis communs : la tendance vers la privatisation et la croissance des inégalités. Le SCFP est déterminé à poursuivre son travail de solidarité avec ses alliés du monde entier.