Le SCFP représente 27 400 membres dans le secteur des transports. Ceux-ci travaillent pour les lignes aériennes, les aéroports, les services de traversier, les autorités portuaires, les entreprises ferroviaires, ainsi que les réseaux de transport publics et privés, en plus de voir à l’entretien des routes et des autoroutes.

Notre Division du transport aérien est la plus grande composante du secteur au SCFP. Elle compte plus de 15 000 membres à l’emploi de dix compagnies aériennes. Air Canada (transporteur principal et Rouge, son transporteur à rabais) est le plus grand des deux transporteurs réguliers de la division avec plus de 9700 agents de bord. À l’été 2018, nous avons accueilli plus de 3000 membres de WestJet et de ses transporteurs à rabais Swoop et Encore. Plus de 2000 membres sont à l’emploi des compagnies de vols nolisés Air Transat et Sunwing. Les autres 300 syndiqués travaillent aussi pour les transporteurs régionaux Calm Air, Flair, PAL, First Air et Canadian North (ces deux dernières sont en processus de fusion). Les compagnies aériennes sont des entreprises cotées en bourse, à l’exception de First Air et de Sunwing qui sont des sociétés privées.

Le SCFP représente aussi un petit nombre d’employés de maintenance dans cinq aéroports municipaux. Les autorités municipales ont juridiction sur les aéroports canadiens.

Chez Air Canada et Air Transat, nous avons plusieurs sections locales, ainsi que des exécutifs responsables de chaque section locale, et un exécutif de composante qui s’occupe des négociations collectives et des griefs au niveau national. Les membres chez les autres transporteurs sont représentés par une seule section locale. La Division du transport aérien est l’instance qui chapeaute ce sous-secteur. Elle se réunit tous les deux ans, avant le congrès national. Entre les congrès, le Conseil des présidents des composantes de la Division du transport aérien (CPCDTP) se réunit quatre fois par année. Il s’occupe des campagnes de revendication, gère le fonds de défense de la Division et convoque les assemblées de deux comités permanents (le Comité sur la santé-sécurité et le Comité sur les affaires gouvernementales) et d’un comité spécial d’action politique.

Les travailleurs du sous-secteur du transport terrestre forment le deuxième groupe en importance dans ce secteur, avec près de 8500 membres. La très grande majorité d’entre eux (plus de 7100) sont chauffeurs d’autobus dans dix agences municipales des transports du Québec, incluant Montréal et Québec, mais aussi des villes plus petites. Chaque municipalité a sa propre section locale et sa convention collective. Les représentants du sous-secteur se réunissent quatre fois l’an au sein du Conseil provincial du secteur du transport terrestre (CPSTT) du SCFP-Québec. Ils y discutent des enjeux communs à chacun et planifient les campagnes sectorielles.

La troisième composante en importance du secteur des transports réunit les syndiqués qui travaillent à l’entretien des routes et des autoroutes. Ils sont plus de 4100 membres à occuper divers postes de cols bleus et de cols blancs en lien avec l’entretien et la réfection des routes provinciales.

Nous avons enfin un millier de membres dans le transport maritime et ferroviaire, dont les débardeurs des ports québécois, les chefs de trains de SkyTrain et Southern Rail en Colombie-Britannique, les employés des autorités portuaires municipales et un petit nombre d’employés des services de traversier du Québec et de l’Ontario.

Suite…