Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Objet : Lettre urgente sur les pourparlers entourant le RPC à Vancouver

Madame la Première Ministre,

Monsieur le Ministre Sousa,

Madame la Ministre associée Naidoo-Harris,

Ce mois-ci revêt une grande importance pour l’avenir de la sécurité de la retraite au Canada. Le gouvernement fédéral tient sa deuxième ronde de pourparlers en vue de bonifier le Régime de pensions du Canada (RPC). Ce dossier vous tient tous à cœur, c’est évident, et la manière dont vous aborderez ces rencontres aura une importance capitale pour tous les Canadiens d’aujourd’hui et de demain.

Votre proposition de faire cavalier seul avec le Régime de retraite de la province de l’Ontario (RRPO) constituait une excellente démonstration de leadership sous le précédent gouvernement fédéral conservateur. D’ailleurs, elle a fait beaucoup progresser l’idée d’une bonification du revenu de retraite. Dans sa forme actuelle, le RRPO devrait accroître la sécurité financière de 4 millions de retraités ontariens.

Malheureusement, les pressions du secteur financier ont poussé votre gouvernement à proposer d’exclure presque autant d’Ontariens de ce régime. En effet, dans son état actuel, votre proposition laisse tomber au moins 3 millions de personnes.

Étant donné la nature changeante du travail, cela signifie que les difficultés entourant le suivi de l’admissibilité variable des citoyens au RRPO feront grimper les coûts de gestion du régime, privant ainsi les retraités d’une partie de leurs prestations. La confusion entourant l’identité des employeurs tenus ou non de participer au régime nécessitera inévitablement la mise en branle d’enquêtes et de mesures d’application de la loi qui seront coûteuses et qui viendront diminuer la taille des sommes versées aux retraités.

Ce ne sont là que quelques-unes des raisons qui poussent le SCFP-Ontario à encourager votre gouvernement à rendre toutes les prestations de retraite de l’État universelles. Si le RPC est une si grande réussite, c’est en grande partie à cause de son universalité.

Tout au long du processus, vous avez affirmé que la bonification du RPC constitue le meilleur moyen de contrer la crise des retraites qui nous attend. Or, dans le tout dernier budget ontarien, vous écrivez que vous appuierez cette bonification du RPC pourvu qu’elle corresponde aux cibles de couverture du RRPO. Nous vous encourageons fortement à revoir cette prise de position.

Nous sommes rendus à un point critique de l’histoire de ce pays. Après plusieurs années d’un gouvernement fédéral qui faisait passer sa propre idéologie devant les besoins de la population, et en cette ère d’incertitude mondiale, les gens ont désespérément besoin d’un gouvernement visionnaire qui placera le bien-être de l’ensemble des citoyens au cœur de ses décisions.

La sécurité de la retraite est l’un des enjeux les plus cruciaux de notre époque; nous n’avons pas le droit de nous tromper.

Alors que s’amorcent les négociations entre les provinces et le fédéral, il faut reconnaître que l’Ontario est le plus gros joueur à cette table et que les positions que vous adopterez en notre nom à tous pèseront gros dans la balance. Vous avez énormément de pouvoir.

Nous avons besoin de ramener notre pays dans le droit chemin, pour montrer au monde entier que nous savons prendre soin de nos citoyens de tous âges. Pour obtenir l’assurance-maladie universelle, il a fallu le leadership d’une province. Aujourd’hui, vous avez l’occasion de faire preuve du même leadership en œuvrant, avec le fédéral et vos homologues des autres provinces, à la bonification universelle du RPC, pour que tous les Canadiens puissent vivre dans la dignité à la retraite.

Vous avez l’occasion d’être des chefs de file dans la bonification du RPC pour toutes les générations futures, un héritage dont vous pourrez être fiers éternellement.

Nous vous prions d’accepter l’expression de nos sentiments distingués,

Fred Hahn                             Candace Rennick
Président                              Secrétaire-trésorière
SCFP-Ontario                        SCFP-Ontario

Pour en savoir plus, contactez :

Sarah Jordison
Service des communications du SCFP
 (416) 578-5638