Consœurs, confrères et amis,

Avec la pandémie qui persiste et au moment de franchir l’étape du premier anniversaire de son éclosion ici, toutes les instances du SCFP continuent à s’adapter et à répondre aux nouveaux besoins. Je suis très fier de l’éventail de moyens que prend le SCFP pour relever les défis avec une détermination et une résilience sans précédent.

Au même moment l’an dernier, je soulignais que notre budget de 2020 était basé sur une croissance projetée des revenus supérieure de 5,3 % aux montants budgétés en 2019. Prévoyant 11,2 millions de dollars de nouveaux revenus de capitation, j’étais extrêmement fier d’annoncer 22 nouveaux postes permanents partout au pays dans le budget de 2020. Et je suis heureux de signaler que, malgré la pandémie, chacun des postes nouvellement créés a été pourvu en 2020. Toutefois, ces projections de revenus avaient été faites juste avant l’apparition de la COVID-19 partout dans le monde.

Inutile de dire qu’en 2020, nos augmentations de revenus réelles ne se sont pas concrétisées. Nous avons plutôt connu de nombreuses mises à pied chez nos membres, ce qui a fait diminuer nos revenus tout au long de l’année. Comme vous le constaterez en lisant le présent rapport et les états financiers, nos revenus de capitation pour 2020 sont inférieurs au budget de 8,4 millions de dollars. Les dépenses totales sont quant à elles supérieures au budget de 5 millions de dollars.

Comme le montrent les documents budgétaires de 2021 adoptés à la réunion du Conseil de décembre, nous ferons tout ce que pourrons pour maintenir les services et les soutiens destinés à nos sections locales et à nos membres.

Pour résoudre notre problème de revenus, notre but en 2021 est de couper partout où nous le pourrons, par exemple dans les dépenses consacrées aux déplacements et aux activités en personne. La réduction des coûts de déplacement continuera, peu importe les changements qui seront apportés aux restrictions dues à la pandémie. Comme je l’ai déjà mentionné, la réduction des déplacements partout dans l’organisation aura l’avantage additionnel de répondre à certains de nos objectifs en matière d’environnement et de réduire considérablement notre empreinte écologique.

Comités nationaux

Depuis mon dernier rapport, j’ai pu me joindre à plusieurs réunions virtuelles des comités nationaux. En voyageant moins, nous sommes plus disponibles et il devient plus facile de participer à diverses réunions et activités. Depuis la réunion du Conseil de décembre, j’ai participé à des réunions du Comité national d’action politique, du Groupe de travail national sur l’éducation postsecondaire, du Comité national de la justice mondiale et du Comité consultatif national sur les régimes de retraite.

Bien que je sois incapable d’assister à toutes les réunions, je trouve toujours très utile d’entendre les représentants de nos comités nationaux parler de leurs difficultés et présenter leurs recommandations. Les membres des comités de presque toutes les régions du pays partagent un large éventail de points de vue sur les conditions et les enjeux que vit le SCFP partout au pays, surtout cette année, en temps de pandémie.

Réunions du personnel de 2021

Pour la toute première fois, les réunions annuelles du personnel ont été virtuelles dans les régions et au bureau national. En outre, parce qu’elles ont été tenues en utilisant une plateforme virtuelle pour la première fois, le personnel administratif a été invité.

À ces réunions, j’ai remercié les membres du personnel pour tout ce qu’ils font pour soutenir et bâtir le SCFP, en particulier au cours de la dernière année qui a été si dure. Nos membres des premières lignes et ceux qui ont été mis à pied ont dû relever de nombreux défis. J’ai aussi reconnu les importantes difficultés que doivent surmonter les membres du personnel eux-mêmes à la maison et avec les membres de leur famille.

J’ai souligné le fait qu’au cours de l’année, les membres de notre personnel ont connu de nombreuses premières : travail à distance, réunions virtuelles du personnel, vérifications virtuelles, arbitrages et négociations, développement et utilisation de systèmes électroniques, manifestations en caravanes de voitures, autres campagnes en ligne, premiers piquetages et grèves avec distanciation sociale, et j’en passe. J’ai exprimé notre appréciation et notre reconnaissance pour tout ce qui a été accompli.

Conférence nationale du SCFP sur les droits de la personne

J’ai eu le plaisir et la fierté de participer à la Conférence nationale du SCFP sur les droits de la personne intitulée « Les droits de la personne au temps de la COVID : s’organiser pour changer les choses ». L’événement a été un appel puissant à la solidarité et à l’action pour défendre et promouvoir les droits de la personne dans notre syndicat, dans nos milieux de travail et dans la société.

Près de 700 participants ont écouté, posé des questions et débattu pendant les quatre jours qu’a duré la Conférence. Ils retournent dans leurs sections locales armés d’une énergie et d’idées renouvelées, prêts à bâtir des sections locales plus fortes et plus sensibles à l’équité et à négocier pour l’équité.

Les membres ont aussi partagé leurs commentaires sur une première version de la nouvelle stratégie de lutte contre le racisme du SCFP. La stratégie, qui est une feuille de route pour le démantèlement du racisme systémique dans nos syndicats, dans nos milieux de travail et dans la société, nous aidera à bâtir un syndicat plus fort et plus inclusif et un mouvement syndical qui lutte pour les droits de tous les travailleurs.

Conseil consultatif sur le développement durable du gouvernement fédéral

J’ai le plaisir d’annoncer que j’ai été nommé par le ministre de l’Environnement et du Changement climatique au Conseil consultatif sur le développement durable. Le Conseil se réunit pour discuter de développement durable au Canada, et notamment de la Stratégie fédérale de développement durable.

Le mandat du Conseil offrira au ministre de l’Environnement et du Changement climatique des conseils sur des enjeux de développement durable. Pendant les consultations publiques sur la version provisoire de la Stratégie fédérale de développement durable, les membres du Conseil examineront la stratégie et fourniront des conseils au ministre de l’Environnement et du Changement climatique. Dans le cadre de leurs fonctions, les membres du Conseil aborderont des enjeux de développement durable propres à leurs domaines respectifs.

Je me joins à deux autres représentants syndicaux, John Cartwright, président du Conseil du travail de Toronto et de la région de York, et Patrick Rondeau, conseiller en environnement et transition juste, Fédération des travailleurs et des travailleuses du Québec (FTQ).

Dans ce nouveau rôle, je suis impatient de faire part de l’expérience que j’ai acquise en agissant en faveur de l’environnement tant au SCFP que sur la scène internationale. Pendant mes années de militantisme syndical, j’ai aussi appris que, dans le mouvement syndical, les leaders doivent écouter attentivement les membres, choisir entre des priorités conflictuelles et prendre les meilleures décisions possibles pour l’ensemble du groupe. La même approche me guidera dans les consultations publiques et dans mon rôle de conseiller. Je m’engage à représenter l’intérêt des travailleurs tout en contribuant à créer un avenir meilleur et plus vert pour les Canadiens.

Congrès de la division de la Saskatchewan

Le 11 mars, j’ai eu l’honneur d’assister au premier congrès de la division de la Saskatchewan tenue sur une plateforme virtuelle. J’ai félicité le conseil exécutif de la division et les sections locales pour tout ce qu’ils font pour aider leurs membres et leurs collectivités pendant cette époque si difficile.

La majorité des membres provenant des secteurs de la santé et de l’éducation, le SCFP-Saskatchewan et nos sections locales et membres de première ligne ont été au cœur de l’action pendant cette période particulièrement troublée. Les délégués ont discuté des enjeux les plus urgents, dont les mises à pied, les problèmes de santé et de sécurité liés à la pandémie et les compressions imposées partout.

Congrès de la division de l’Alberta

Le deuxième congrès virtuel de la division du SCFP-Alberta a eu lieu les 17 et 18 mars. J’ai beaucoup aimé entendre ce que les délégués avaient à dire. Aux prises avec l’un des gouvernements les plus à droite au pays, les délégués et les conférenciers ont expliqué tout ce qu’ils ont fait pour riposter aux politiques austères et aux importantes compressions imposées par le gouvernement provincial, notamment dans les secteurs des municipalités, de la santé et de l’éducation, à un moment où le gouvernement aurait dû aider ces membres dévoués. J’ai eu l’honneur de prendre la parole devant les délégués et j’ai insisté sur le soutien constant et indéfectible du SCFP national à l’endroit du SCFP-Alberta dans sa lutte contre l’antisyndicale Loi 32 qui s’en prend au droit des syndicats à participer au processus politique, ainsi que contre la Loi 22 qui s’attaque aux régimes de retraite.

Conférences des secteurs du SCFP-Ontario

Habituellement, à la fin de l’hiver et au début du printemps, le SCFP-Ontario organise un large éventail de conférences. Cette année, les conférences ont été modifiées et tenues sur des plateformes virtuelles. J’ai eu l’honneur de saluer les membres du Comité de coordination des travailleuses et travailleurs des services sociaux, du Comité de coordination des employées et employés municipaux de l’Ontario et du Comité des travailleuses et travailleurs de bibliothèques de l’Ontario.

ÉTATS FINANCIERS POUR LE TRIMESTRE TERMINÉ LE 31 DÉCEMBRE 2020

Caisse générale

L’actif total de la Caisse générale au 31 décembre 2020 était de 292 millions de dollars, comparativement à 300,2 millions de dollars au 31 décembre 2019.

Le solde bancaire au 31 décembre 2020 était de 24,6 millions de dollars, en hausse de 5,5 millions de dollars par rapport au solde du 31 décembre 2019. Le solde bancaire inclut diverses réserves de liquidités destinées au paiement des prestations de retraite, au financement des avantages sociaux futurs, à l’entretien des propriétés, au congrès et au Fonds des édifices régionaux.

Le passif total de la Caisse générale s’élevait à 253,2 millions de dollars au 31 décembre 2020, en hausse par rapport à 244,1 millions de dollars au 31 décembre 2019.

Le véritable passif calculé par notre actuaire au 31 décembre 2019 était de 222,8 millions de dollars, par rapport à 205,1 millions de dollars à la fin de 2018. Le bilan au 31 décembre 2019 montrait un passif de 175,3 millions de dollars, ce qui laissait un écart non inscrit de 47,5 millions de dollars. En 2020, nous avons inscrit un passif additionnel de 11,9 millions de dollars, ce qui porte le passif total inscrit au 31 décembre 2020 à 187,2 millions de dollars.

Le solde de la Caisse au 31 décembre 2020 se situe à 38,6 millions de dollars, dont un total de 3,1 millions de dollars est réservé comme suit : 715 000 $ à la Caisse de participation aux congrès et aux activités nationales et 2,4 millions de dollars au Fonds pour les édifices régionaux. Du solde de la Caisse, nous avons investi 69,3 millions de dollars en immobilisations, ce qui nous laisse un solde sans restriction négatif de 33,9 millions de dollars. En somme, tout l’avoir de la Caisse générale est affecté, soit parce qu’il a été alloué à des fins précises, soit parce qu’il a été utilisé pour des immobilisations.

Le déficit d’exploitation préliminaire (avant la provision du Fonds pour les édifices régionaux) pour l’exercice est de 17,5 millions de dollars, comparativement à un surplus prévu de 758 000 $. Les revenus de capitation sont inférieurs au budget de 8,4 millions de dollars et le revenu total est inférieur au budget de 13,2 millions de dollars, surtout à cause d’un manque à gagner de 8,4 millions de dollars dans les revenus de capitation et d’un manque à gagner dans les revenus de placements de 2,4 millions de dollars causé par une chute importante des marchés financiers au cours de la première moitié de 2020. Les dépenses totales sont supérieures au budget de 5,0 millions de dollars.

Les salaires sont inférieurs au budget de 2,3 millions de dollars, les avantages sociaux courants sont supérieurs au budget de 1,4 million de dollars et les avantages sociaux futurs, excluant la provision pour ajouter les gains de placement non matérialisés au passif, sont inférieurs au budget de 760 000 $. Les salaires des directeurs et des conseillers sont inférieurs au budget de 605 000 $ (1 %) et ceux du personnel administratif et technique sont inférieurs au budget de 364 000 $ (3,1 %). Les salaires du personnel de bureau sont inférieurs au budget de 632 000 $ (3,4 %). Le coût des remplacements pour les congés annuels est inférieur au budget de 713 000 $ (43,3 %).

Au total, les autres dépenses d’exploitation, incluant les programmes, sont supérieures au budget de 9,12 millions de dollars. En voici quelques éléments significatifs :

  1. Les dépenses consacrées aux déplacements sont inférieures au budget
    de 5,7 millions de dollars.
  2. Les dépenses consacrées aux programmes généraux sont inférieures
    au budget 3,3 millions de dollars.
  3. Les dépenses consacrées à la dotation en personnel sont inférieures
    au budget de 1,8 million de dollars.
  4. Les dépenses consacrées au PAE sont supérieures au budget de 903 000 $.
  5. Les dépenses non prévues au budget consacrées à la COVID-19 s’élèvent
    à 589 000 $.
  6. Nous avons fait une contribution spéciale au régime de retraite non prévue au budget de 22,4 millions de dollars.

Caisse nationale de défense

Au 31 décembre 2020, l’actif total s’élevait à 18,5 millions de dollars, comparativement à 13,8 millions de dollars au 31 décembre 2019. Le solde au 31 décembre 2020 était de 1,8 million de dollars, en hausse par rapport à 1 million de dollars au 31 décembre 2019. En outre, nous avions des placements totalisant 14,6 millions de dollars au 31 décembre 2020, en hausse de 4 millions de dollars par rapport au 31 décembre 2019.

Au titre du passif, nous avions des comptes créditeurs et des charges à payer de 1 million de dollars au 31 décembre 2020, comparativement à 2,1 millions de dollars au 31 décembre 2019. Nous avions aussi un passif de 9,4 millions de dollars pour les campagnes à frais partagés, par rapport à 8,7 millions de dollars à la fin de 2019. Enfin, nous devions 1,6 million de dollars à la Caisse générale à la fin de 2020.

Au 31 décembre 2020, le solde de la Caisse s’établissait à 6,5 millions de dollars, par rapport à 2,4 millions de dollars au 31 décembre 2019.

Les fonds consacrés aux campagnes à frais partagés approuvées par le Conseil exécutif national pour 2020, totalisent 4 058 787 $ sur un budget annuel de 4,0 millions de dollars. Il y a eu recouvrement de 1 018 125 $ de fonds non utilisés de campagnes à frais partagés précédentes qui ont été fermées durant l’année. Les dépenses consacrées aux grandes campagnes de recrutement se sont élevées à 2 520 318 $ sur un budget annuel de 4,0 millions de dollars. Les dépenses consacrées aux initiatives nationales en matière de stratégie ont totalisé 1 622 663 $ sur un budget annuel de 2,85 millions de dollars. Les dépenses consacrées aux initiatives régionales en matière de stratégie ont totalisé 1 960 894 $ sur un budget annuel de 2,325 millions de dollars.

Caisse nationale de grève

L’état de la situation financière est présenté à titre de Relevé 1. Les comptes débiteurs et créditeurs ont trait aux activités et programmes divers en cours de la Caisse nationale de grève et présentent un portrait de notre actif et de notre passif au 31 décembre 2020.

L’actif total de la Caisse de grève au 31 décembre 2020 s’élevait à 128,9 millions de dollars, par rapport à 114,7 millions de dollars au 31 décembre 2019. Cet actif était formé de 2,5 millions de dollars en liquidités, de 2,1 millions de dollars en capitation à recevoir et de 124,3 millions de dollars en placements.

Au titre du passif, nous avions des comptes créditeurs et des charges à payer totalisant 145 000 $, en baisse par rapport à 234 000 $ au 31 décembre 2019.

Les revenus de la Caisse de grève, y compris les revenus de placement, étaient de 15,8 millions de dollars pour l’année et les dépenses se sont élevées à 3,2 millions de dollars, ce qui donne un surplus de 12,6 millions de dollars, avant les gains de placement non matérialisés de 1,2 million de dollars.

GRÈVES, LOCK-OUT ETGLEMENTS

Section locale 5257 (Ont.) – École Montessori Blaisdale, environ 100 membres en grève du 16 novembre au 1er décembre 2020.

RETARDS DANS LES PAIEMENTS DE CAPITATION

Pour le trimestre terminé en décembre 2020, les paiements en retard s’élevaient à
10 074 995 $, une baisse de 3 831 921 $ (27,55 %) par rapport au trimestre terminé en septembre 2020. Les retards ont augmenté de 3,89 % par rapport à décembre 2019.

RAPPORT SUR LA TECHNOLOGIE DE L’INFORMATION (TI)

Avec le premier trimestre de 2021 déjà presque derrière nous, le Service de la TI continue son travail comme d’habitude, à distance, tout en aidant le reste du personnel du SCFP à en faire autant. En 2021, la TI se penchera sur le plan approuvé pour le remplacement du système de capitation du SCFP, les nouvelles versions du SGRM, les améliorations au système de gestion des ressources humaines Avanti du SCFP, les améliorations au nouvel Intranet du SCFP – ConnexionSCFP, l’achèvement du plan de continuité des activités et de reprise après sinistre du SCFP et, enfin, le renforcement de la sécurité de la TI du SCFP.

Intranet SCFP

ConnexionSCFP, lancé le 14 décembre, est apprécié par le personnel de tout le pays depuis son inauguration. Des nouveaux affichages d’activités et d’événements, en passant par les documents officiels et les liens rapides, ConnexionSCFP est le nouveau point d’entrée du SCFP dans le milieu de travail numérique. Les commentaires du personnel sont extrêmement positifs ! Depuis le lancement du site, en décembre, un total de 896 membres du personnel l’ont consulté et il reçoit en moyenne 795 visites chaque jour.

Le HubSCFP, l’ancien site de style intranet du SCFP, a été mis hors service en janvier. D’autres sites du même genre seront passés en revue pour minimiser le dédoublement de contenu officiel clé et veiller à ce qu’une seule source de vérité soit respectée le plus possible dans l’ensemble du SCFP.

Enfin, la convention d’appellation des documents du SCFP a été mise à jour et communiquée au personnel en février. À l’avenir, les documents doivent être nommés dans la langue dans laquelle le document a été créé : les documents en français auront un nom français et les documents en anglais auront un nom anglais.

Système de gestion de la relation membre (SGRM)

L’interface entre le SGRM et le nouveau système de facturation de la capitation, ainsi que les ajouts nécessaires au module d’information sur les sections locales (SISL) en sont toujours à l’étape des essais, ce qui inclut la saisie du rapport de vérification des syndics, présentement exécutée dans l’ancien système de capitation. Le système devrait être mis en œuvre au cours du deuxième trimestre de 2021.

Pour s’attaquer au dossier de la nouvelle Loi 32 en Alberta, l’équipe de développement de la TI a terminé le travail nécessaire pour permettre aux sections locales de la province d’avoir accès au système de GRM-ISL afin de gérer toute l’information relative à leurs membres. Les sections locales dépourvues d’outils ou de systèmes aujourd’hui pourront ainsi assurer le suivi de leurs membres et accroître leur mobilisation. Mais surtout, le système de GRM-ISL permettra aux sections locales de saisir et de suivre les exigences antisyndicales de la Loi 32 en vertu de laquelle les membres ont le droit de choisir de verser ou non la partie des cotisations destinée à des activités politiques ou de bienfaisance. Ce système devrait être mis en œuvre au début d’avril.

Développement du système de capitation

Le développement du nouveau système de capitation se poursuit. Il devrait être livré au milieu du deuxième trimestre de 2021. Le travail de conception et de développement était divisé en sept segments, qui sont maintenant terminés. L’essai par les utilisateurs et la formation ont commencé et se poursuivront jusqu’en mars 2021.

Système de ressources humaines Avanti

Sous la nouvelle direction de l’équipe des RH, une liste de priorités a été créée. Une bonne partie de ces priorités a trait à la réduction du papier et au passage des processus manuels à l’automatisation, compris dans le logiciel. Le fournisseur Avanti a été retenu pour travailler avec les RH à répondre à leurs besoins.

Infrastructure et opérations de la TI

La TI du SCFP a terminé les plans d’amélioration de la résilience du réseau pour minimiser les pannes aux bureaux du SCFP de tout le pays, avec la mise en œuvre d’une nouvelle architecture de réseau. Grâce à ce nouveau réseau, si le bureau national est mis hors service, les autres bureaux du SCFP pourront continuer à fonctionner normalement. Le développement du plan de continuité des activités et de reprise après sinistre axé sur la gestion des perturbations au bureau national a commencé, notamment par une consultation avec la direction de la TI. À terme, toutes les directions nationales seront incluses dans les consultations. L’amélioration de la sécurité générale de la TI du SCFP (comme des procédures plus solides de comptes et de mots de passe, le repérage des menaces et les procédures de réaction) en est aux étapes d’essai et on compte commencer une mise en œuvre plus large vers la fin du premier trimestre de 2021. Enfin, le passage de Skype entreprise à TEAMS de Microsoft est terminé et tous les utilisateurs et les ressources ont réussi leur migration vers la nouvelle plateforme.

PROPRIÉTÉS ET BAUX

Avec l’actuelle pandémie de COVID-19, le groupe de gestion des propriétés a recentré ses activités. Nous avons surtout élaboré des mesures pour assurer la sécurité des édifices inoccupés et nous avons ajusté nos activités à mesure que les bureaux sont entrés dans la phase 1 et en sont sortis au cours des derniers mois. Nous avons dû réduire une bonne partie de nos projets d’immobilisations, mais nous continuons à nous occuper des travaux qui ne peuvent pas attendre.

L’équipe des propriétés poursuit la mise en œuvre des protocoles de prévention contre la COVID-19, incluant la désinfection des points de contact chaque jour pour maximiser la sécurité de notre environnement de travail et la prévention de la propagation de la COVID-19. Nous avons créé des directives claires pour tous les entrepreneurs en entretien ménager et leur personnel, nous leur avons offert les produits désinfectants adéquats et nous avons organisé des formations en ligne obligatoires pour tout le personnel des entrepreneurs afin d’assurer l’efficacité du travail de désinfection.

À cause des restrictions budgétaires imposées par la COVID-19 et des incertitudes qu’elle cause, nous avons opté pour des stratégies de renouvellement de baux à court ou moyen terme lorsque nous le pouvions. Nous avons ainsi conclu des ententes de renouvellement de baux pour les bureaux de London, Hamilton et Windsor.

Nous étudions nos options pour certains baux échus en 2021, comme ceux de Sudbury, Kitchener, Sault Ste. Marie, Oshawa, Windsor, Fort McMurray, Medicine Hat et Terrace.

CONFÉRENCES ET ÉVÉNEMENTS

La nouvelle année apporte un changement bienfaiteur. En effet, en 2020, tout le monde au SCFP et ailleurs dans le monde a dû s’adapter aux restrictions et aux fermetures imposées dans la foulée de la COVID-19. Mais nous ne planifions toujours pas de réunions en personne pour les prochains mois et les réunions et activités virtuelles devraient continuer pendant la première moitié de 2021.

La Conférence sur les droits de la personne a eu lieu du 1er au 4 mars 2021. Elle avait d’abord été planifiée comme événement en personne, à Halifax. Mais, avec la pandémie, elle s’est déroulée virtuellement en utilisant la plateforme Chime Live pour la séance principale et les plénières, et des réunions Zoom pour tous les groupes de discussion, réunions de caucus et ateliers. La conférence a connu un vif succès, tant par son exécution que pour le niveau de participation. Le nombre de participants inscrits a dépassé nos attentes, avec 697 inscriptions à la conférence, 563 aux réunions de caucus et 422 aux ateliers sur les alliés. Comme pour toutes nos activités nationales, le personnel du SCFP veille avec diligence à répondre aux besoins spéciaux exprimés par nos membres. Grâce à l’efficacité de l’ensemble de notre équipe de planification, la Conférence sur les droits de la personne a été une grande réussite.

Cette année, nous devons tenir notre congrès national biennal, du 22 au 26 novembre 2021, à Vancouver, en Colombie-Britannique, au Centre des congrès de Vancouver. Une demande de propositions a été envoyée à certaines entreprises d’audiovisuel à Vancouver et nous choisirons et confirmerons la société retenue sous peu. Le SCFP est toujours prêt à toute éventualité et nous avons donc demandé des propositions pour un événement tant en personne que virtuel. Nous n’aimerions rien de plus que de voir nos collègues du personnel et nos membres du SCFP en personne, mais la santé et la sécurité de des membres de la famille du SCFP demeurent primordiales.

En plus de notre conférence nationale et de notre congrès national, nous continuons à planifier et à tenir les réunions des comités nationaux, du Conseil exécutif national, des directrices et directeurs et du personnel, virtuellement avec MS Teams et Zoom. Le SCFP continue à faire en sorte que le personnel et les membres aient l’occasion de se réunir et nous leur offrons une plateforme pour faire entendre leur voix et partager leurs réflexions et leurs opinions.

ADMINISTRATION DUGIME DE RETRAITE

Brian Edgecombe, membre du Conseil de fiducie mixte (CFM) depuis 2008 et vice-président depuis 2010, a pris sa retraite le 1er mars 2021. Je lui souhaite une longue et heureuse retraite et je le remercie pour sa contribution à l’administration du Régime de retraite des employé(e)s du SCFP (RRES).

Le 1er janvier 2021, Susan Arab est devenue présidente du CFM et j’en suis devenu le vice-président. Je souhaite la bienvenue à Susan dans son nouveau rôle.

Le Conseil de fiducie mixte tiendra sa première réunion de l’année les 20 et 21 avril. Les fiduciaires discuteront entre autres des résultats de l’évaluation préliminaire au
1er janvier 2021. Dans le cadre de l’évaluation actuarielle, un test de capacité financière est mené pour vérifier si les prestations et les prestations différées seront indexées rétroactivement au 1er janvier 2021, selon l’augmentation de l’Indice des prix à la consommation.

En 2021, le taux de cotisation de l’employeur restera à 14,92 % des gains admissibles.

Les préparatifs sont en cours pour la vérification de la Caisse de retraite de 2020.

Retraites

  • Alain Tessier, bureau régional du Québec – 1er février 2021
  • Brian W. Edgecombe, Service de la recherche, de l’évaluation des emplois et de la santé-sécurité – 1er mars 2021
  • John R. Strohmaier, bureau régional de la Colombie-Britannique – 1er avril 2021
  • Claire Fortier, bureau de Québec – 1er juin 2021
  • Madeleine M. Vachon, Service des droits de la personne – 1er juillet 2021
  • Berthold Gagnon, bureau régional du Québec – 1er juillet 2021
  • William A. McKinnon, bureau de Charlottetown – 1er août 2021
  • Darlene L. Stone, bureau régional de la Colombie-Britannique – 1er août 2021
  • Shelley L. Douan, bureau de la Saskatchewan – 1er août 2021
  • Catherine A. Robinson, bureau de London – 1er janvier 2022

CONCLUSION

Avec les signes du printemps dans l’air, j’espère que nous verrons aussi bientôt une nouvelle saison dans notre expérience de la pandémie au pays. Je souhaite que tous les membres du SCFP, leurs êtres chers et les membres de leurs collectivités soient vaccinés le plus rapidement possible.

J’ai hâte aux jours où nous pourrons nous réunir, élaborer des stratégies, manifester et célébrer ensemble, en personne.

Soyez prudents. Soyez forts. Et soyez unis.

Respectueusement soumis,

Le secrétaire-trésorier national,

CHARLES FLEURY