Illustration of orange, red and pink transparent feathery shapesLes membres du SCFP sont encouragés à honorer les survivants des pensionnats indiens en portant un chandail orange le 30 septembre.

Depuis 2013, le 30 septembre est la Journée du chandail orange. Cette commémoration est l’idée de Phyllis Jack Webstad, elle-même survivante des pensionnats autochtones.

Alors qu’elle était fillette, Phyllis a reçu de sa mère un chandail orange avant qu’on l’emmène dans un pensionnat de la Colombie-Britannique. On lui a confisqué son chandail à son premier jour de classe. Cette histoire illustre la volonté assimilatrice et colonialiste qui animait le système scolaire des pensionnats autochtones.

Pour souligner la Journée du chandail orange 2019, le SCFP publie une nouvelle ressource intitulée Joindre le geste à la parole : un guide pratique sur la réconciliation à l’intention des sections locales du SCFP.

Ce guide propose aux sections locales et aux membres du SCFP des ressources et des conseils pour contribuer à la réconciliation, notamment en appuyant les luttes des peuples autochtones, en respectant les cultures et des langues autochtones dans les activités du SCFP et en réclamant des services publics équitables pour les communautés autochtones. Nos membres peuvent télécharger le guide au scfp.ca/joindre-le-geste-a-la-parole.

Le SCFP s’est engagé à sensibiliser ses membres aux blessures causées aux peuples autochtones par le système des pensionnats autochtones et les lois et politiques assimilatrices du Canada, des blessures qui perdurent encore aujourd’hui. Le guide Joindre le geste à la parole s’inscrit dans cet effort.

Le SCFP demande à tous les partis fédéraux de s’engager à présenter, au cours du prochain mandat, un projet de loi qui ferait du 30 septembre la Journée nationale de la réconciliation. Cette journée serait un jour férié. Cela répondrait à l’un des principaux appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation. 

Qu’est-ce que les sections locales et les membres du SCFP peuvent faire?

  • Lisez Joindre le geste à la parole et discutez de ce que vous pouvez faire pour répondre aux appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation.
  • Invitez un conférencier à votre prochaine réunion pour parler de vérité et de réconciliation.
  • Demandez au SCFP d’organiser un atelier sur la sensibilisation aux cultures autochtones ou un cours sur les droits de la personne. Plus d’information, consultez le scfp.ca.