Gabrielle Ross-Marquette | Service de Recherche du SCFP

Il se passe quelque chose de spécial aux tables de négociations provinciales du Nouveau-Brunswick. Depuis mars 2018, des groupes provinciaux exercent des pressions pour faire des gains sur exactement la même priorité : des augmentations salariales concrètes. Pendant les négociations en cours, la coordination stratégique à tous les niveaux du SCFP, à travers la province, a permis de maintenir la pression sur le gouvernement du Nouveau-Brunswick.

La campagne Mettons fin au mandat : Négocions vers l’avant définit la négociation coordonnée comme étant une négociation dans laquelle plusieurs sections locales négocient simultanément et ne concluent aucun règlement avant que tout le monde ne soit prêt à accepter des conditions semblables. Elle comprend la présentation de propositions de négociation identiques ou semblables pour exprimer la solidarité et l’unité des sections locales.

À la table, la négociation coordonnée a permis aux conseillers syndicaux du SCFP de livrer le même message lors de la première journée des négociations dans toute la province, en mettant en évidence la diminution des salaires réels et en démontrant la nécessité de compenser cette perte. Ils ont utilisé la calculatrice des salaires réels du SCFP pour rédiger les propositions. Dans la négociation coordonnée, l’information circule constamment entre les tables provinciales, de sorte que les styles de négociation peuvent être adaptés aux propositions de l’employeur qui passent d’une table à l’autre.

Que ce soit directement ou par la participation aux campagnes dans les médias sociaux, l’engagement des membres a été vital. Il nous a donné la force qui nous permettra d’obtenir des augmentations salariales concrètes à la table de négociations.

Avant la grève générale de 1992, des comités d’action régionaux (CAR) avaient été créés par le SCFP Nouveau-Brunswick. Ces comités de mobilisation regroupent les sections locales du SCFP par région, élisent des coprésidents et offrent aux membres du SCFP des lieux où se rassembler, partager des renseignements entre les secteurs et organiser des événements.

Les CAR sont très actifs depuis le lancement de la campagne. Les coprésidents, employés et membres de l’exécutif du SCFP NouveauBrunswick. affectés à la campagne ont coanimé des séances de formation pour les membres sur la négociation coordonnée et l’engagement des membres dans les 12 régions de la province. À Saint-Jean, plus de 150 membres ont participé à la première séance, un samedi matin ! Pendant l’été, les CAR ont organisé des événements communautaires gratuits sous le thème Le SCFP redonne à la communauté. Les membres des CAR ont également organisé d’autres événements estivaux pour informer le public sur la nécessité d’obtenir des augmentations salariales concrètes. 

Le SCFP Nouveau-Brunswick a également utilisé Facebook pour engager les membres dans la campagne et les inviter à partager leurs histoires, leurs expériences et des photos (?). Les membres ont pris des photos montrant les affiches Mettons fin au mandat et ils pouvaient gagner des prix, ce qui a permis d’afficher plus d’images dans les lieux de travail. Le dynamisme de la communauté et l’appui des membres ont créé un pouvoir d’influence réel pour nos négociateurs à la table de négociations.

Le gouvernement provincial marche sur des œufs et, comme le mouvement continue de croître, des augmentations de salaire concrètes sont à notre portée.