Le SCFP-Québec se réjouit d’apprendre que les appareils de protection respiratoire (APR) de type N95 seront finalement déployés dans toutes les zones chaudes du Québec afin de continuer la lutte contre la pandémie.

« Enfin! Nous félicitons la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) d’avoir finalement pris cette décision. Nous le réclamions depuis presque un an, soit depuis le début de la crise sanitaire. Protéger les salarié.e.s va en fait protéger l’ensemble de la population », a déclaré Frédéric Brisson, président du Conseil provincial des affaires sociales du SCFP.

« Nos membres sont au front depuis le début, plusieurs sont tombés malades et certains sont morts. Cette décision sauvera des vies », ajoute celui-ci.

Le syndicat se concentrera maintenant sur le déploiement des masques, car la CNESST recommande le port des N95 à partir du 11 février. On devra s’assurer que les stocks nécessaires sont disponibles dans tous les établissements visés, et ce, d’ici deux jours.

« Nous allons aussi nous assurer que tout le personnel porte les N95 en zone chaude. Nous ne voulons pas que le port de ce masque soit seulement obligatoire dans des conditions particulières. Nous ne voulons pas entrer en débat avec les gestionnaires s’il y a trop de restrictions. Nous voulons seulement protéger nos travailleuses et travailleurs », conclut Frédéric Brisson.