Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Les travailleurs du bureau de santé de Peterborough descendent dans la rue pour défendre les services de santé publique

PETERBOROUGH, ON – Les employés du bureau de santé de Peterborough démontrent toute leur détermination à défendre les services de santé publique de la région en descendant dans la rue. Ils organisent un piquet d’information à l’hôtel de ville le mercredi 11 février à 16 h 30.

Pendant la réunion du Conseil de santé de Peterborough à l’hôtel de ville, les membres de la section locale 4170 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) manifesteront à l’extérieur de l’édifice, aux côtés de leurs collègues de l’Association des infirmières et infirmiers de l’Ontario (AIIO). Ils distribueront des tracts décrivant les conséquences du sous-financement sur les services de santé publique et les personnes qui fournissent ces services.

« Le Conseil de santé a la responsabilité de fournir à son bureau de santé les fonds adéquats pour remplir son mandat, explique la présidente de la section locale 4170, Pam Pressick. Or, quand les postes restent vacants et que l’organisation est sous-financée, nous, travailleurs en santé publique, avons la responsabilité de parler des effets que cette situation risque d’avoir sur les services, la santé publique dans la région de Peterborough et la population. »

Le SCFP représente 53 employés du Bureau de santé de Peterborough. Ces personnes sont inspecteurs en santé publique, infirmières auxiliaires autorisées, assistantes dentaires, épidémiologistes, aides-comptables, secrétaires, concierges, travailleuses sociales, informaticiens, femmes de ménage, réceptionnistes, agents d’application de la législation antitabac et travailleuses pour le développement de la Jeunesse. Ces employés négocient actuellement le renouvellement de leur convention collective.

D’une seule voix, ces travailleurs demandent au Conseil de la santé de faire en sorte que la population et le personnel du bureau de santé ne fassent pas les frais du sous-financement gouvernemental. Pour souligner l’importance de leurs préoccupations, ces syndiqués SCFP ont accordé à leur syndicat, lundi soir, un mandat de grève à 96 pour cent des voix.

Mme Pressick précise que les membres du SCFP ne souhaitent pas perturber les services du bureau de santé, tout en indiquant que ce vote illustre à quel point les syndiqués prennent au sérieux les problèmes qui menacent les services de santé publique.

« Le sous-financement des services de santé publique est un problème préoccupant pour quiconque se soucie de santé publique », conclut-elle.

Tous les détails à propos du piquet d’information :

  • Qui? Les employés du Bureau de santé de Peterborough affiliés au SCFP et l’AIIO.
  • Quoi? Un piquet d’information pour faire la promotion des services de santé publique et sensibiliser la population aux dangers de leur sous-financement.
  • Quand? Mercredi 11 février à compter de 16 h 30.
  • Où? Hôtel de ville de Peterborough, 500 rue George Nord, Peterborough.

Pour en savoir plus, contactez :

Pam Pressick
Présidente du SCFP 4170
 705-872-1208

Alison Davidson
Conseillère nationale du SCFP
 705-760-5113

Mary Unan
Service des communications du SCFP
 647-390-9839