FENDRE LA SANTÉ PUBLIQUE - Andrew Ledger, président du Conseil des présidents des soins de santé du SCFP, et Tanya Paterson, coordonnatrice de la santé, se préparent à la conférence sur la négociation en ligne.

Le 6 octobre, plus de 60 personnes ont participé à une conférence de négociation en ligne, dont des travailleuses et travailleurs de la santé du SCFP de l’Association de négociation communautaire (CBA) et de l’Association de négociation des professionnels de la santé (HSPBA), ainsi que des conférenciers invités et des employés du SCFP, dans le but d’établir les priorités des prochaines rondes de négociation dans le secteur des soins de santé de la Colombie-Britannique.

Andrew Ledger, président de la section locale 1004 du SCFP, qui animait la conférence à titre de président du Conseil des présidents de la santé (HCPC) du SCFP, a remercié les délégués pour les précieux services publics qu’ils fournissent, ainsi que tous les travailleuses et travailleurs de la santé du SCFP pour leurs efforts quotidiens visant à maintenir la santé et la sécurité de la population de la Colombie-Britannique durant la pandémie de la COVID-19.

« Aujourd’hui plus que jamais, les travailleuses et les travailleurs de la santé du SCFP sont enthousiastes et prêts à lutter pour entamer les négociations collectives », a déclaré Andrew Ledger. » « Pendant la pandémie et à l’avenir, il est essentiel que les intérêts de nos membres soient bien représentés, afin que nous puissions obtenir les meilleurs résultats possibles, non seulement pour nous-mêmes, mais aussi pour le public et notre système de santé en général. »

Soutenir les efforts de négociation de nos membres

Ann Lennarson, directrice régionale, a rappelé aux délégués que la région de la Colombie-Britannique du SCFP leur fournira un soutien ainsi que des ressources à tout le personnel tout au long du processus de négociation. Karen Ranalletta, présidente du SCFP-Colombie-Britannique, a abordé les antécédents de coordination entre les opérations politiques et de service du syndicat pendant la négociation, et a déclaré que la solide relation entre la Division de la Colombie-Britannique et le SCFP National est un atout important.

« Même si le SCFP-Colombie-Britannique n’a pas de rôle direct dans la négociation, a déclaré Karen Ranalletta, la Division peut être utile lorsque les négociations aboutissent à une impasse et que les enjeux ne peuvent pas être résolus à la table de négociation. Nous avons montré que nous pouvons changer les choses à bien des égards, a-t-elle déclaré, en allant jusqu’à la mobilisation du public et au soutien politique en cas de grève ou de lock-out. »

Les conférencières invitées, Audrey Guay et Edith MacHattie de la BC Health Coalition, ont décrit le rôle de la Coalition et ses relations avec les syndicats dans la défense des soins de santé publique. Après avoir cité les campagnes pour la réforme des soins primaires, les efforts déterminants pour les soins aux aînés et la contestation judiciaire réussie de la clinique privée Cambie, Audrey Guay et Edith MacHattie ont souligné l’importance de garder le système de santé dans le secteur public, surtout en cas de pandémie. Elles ont également abordé les effets de la COVID-19 sur les employés de la santé, dont la charge de travail, le manque de personnel, l’épuisement professionnel et les problèmes de santé mentale. Selon elles, négocier de meilleures clauses sur des enjeux comme les congés payés et les congés de maladie peut changer les choses pour tout le monde.

« Vous ne vous battez pas seulement pour vous-mêmes », a conclu Edith MacHattie. « Il faut rester en bonne santé pour servir le public et pour garder notre système public fort et en meilleure santé. »

Préciser les priorités

Richard Tones, du BCGEU, qui représentait l’Association de négociation communautaire (CBA), et Josef Rieder, de la HSA, qui représentait la HSPBA, ont décrit leurs rôles respectifs aux deux tables d’association. Ils ont également souligné les priorités partagées par leurs propres syndicats et d’autres syndicats constitutifs au sein des associations. Au cours de leur présentation, il y a eu une discussion de logistique sur la question de savoir si la négociation aurait lieu en ligne ou en personne.

Carissa Taylor, conseillère de la recherche du SCFP, a présenté les résultats d’un sondage auprès des membres sur les priorités de négociation dans le secteur de la santé. Certaines des principales constatations correspondaient à un sondage antérieur sur la charge de travail et la santé mentale dans le secteur. Ce thème est devenu un sujet de discussion dominant de la conférence : les efforts de négociation devraient se concentrer sur l’amélioration du soutien de la santé mentale des membres du SCFP, en particulier en ce qui concerne les pressions dans les lieux de travail qui ont été amplifiées par la pandémie.

Avant la pause, Tanya Paterson, coordonnatrice de la santé du SCFP, a rappelé aux délégués la politique de négociation nationale du SCFP, qui interdit les concessions ou les ententes à deux niveaux. En plus des priorités établies par les deux associations, les prochaines séries de négociation intégreront également la politique nationale de négociation pour inclure des propositions relatives à la bonification des clauses sur la violence familiale et en milieu de travail, ainsi que des clauses sur le travail précaire et les congés syndicaux.

Pour la séance de l’après-midi, les délégués se sont séparés en salles de discussion pour les membres de la CBA et de la HSPBA. En plus d’établir les trois principales priorités de négociation pour les membres du SCFP dans les associations respectives, les délégués ont élu des représentants du SCFP pour les deux comités de négociation. Pour les négociations de la CBA, les représentants du SCFP seront Andy Healey (section locale 1004 du SCFP) et Liza Taylor (section locale 15 du SCFP), avec Shaunah Cairney (section locale 3403-01 du SCFP) comme remplaçante. Pour les négociations de la HSPBA, les représentants seront Jennifer Kassimatis (section locale 15 du SCFP) et Angela Wheeler (section locale 1978 du SCFP), avec Brian Moore (section locale 15 du SCFP) comme remplaçant.

Préparation des négociations

À la suite de la conférence, les représentants du comité de négociation participeront à la formation à la négociation, y compris aux ateliers sur la planification de la négociation stratégique et à la préparation des mesures de pression.

« Nous allons travailler pour accroître l’engagement et la solidarité des membres avant le processus de négociation », a déclaré Tanya Paterson. « C’est passionnant de travailler avec un groupe aussi diversifié, en sachant à quel point leur expérience et leurs connaissances collectives contribueront à la force du SCFP à la table de négociation. »

Le SCFP représente plus de 2 200 membres du secteur de la santé communautaire de la Colombie-Britannique qui offrent des services diagnostiques, cliniques, d’inspection, de défense des intérêts, de soutien à domicile, de counseling, de prévention, de logement et de réduction des méfaits/consommation sécuritaire de substances. Leur convention collective a pris fin le 31 mars 2022.