Des lits sont vides à l’hôpital de Digby, alors que les hôpitaux voisins sont incapables de répondre aux besoins de tous les patients.

« L’autorité sanitaire de la Nouvelle-Écosse (NSHA) ne fait pas son possible pour assurer l’utilisation de l’Hôpital général de Digby à sa pleine capacité », a affirmé Carl Crouse, conseiller syndical du SCFP. « Présentement, environ la moitié des 33 lits sont inutilisés, alors que des hôpitaux à proximité manquent régulièrement de lits. »

« L’hôpital de Digby a des lits inutilisés pour les patients hospitalisés et pour les patients en rétablissement depuis des mois maintenant », a ajouté Carl Crouse. « Dans un système de santé provincial, lorsqu’il y a à la fois un problème de surpeuplement et un manque de lits, le centre qui fonctionne au-dessous de ses capacités est la preuve d’un véritable échec de l’autorité sanitaire. »

« Nos membres se joignent à l’appel lancé par la communauté, y compris à la Coalition de la santé de Digby, pour améliorer les soins de santé dans la région », a déclaré Nan McFadgen, président du SCFP-Nouvelle‑Écosse.

« Nous sommes d’accord avec la coalition. L’autorité sanitaire et les représentants élus ne sont pas à l’écoute des travailleuses et travailleurs qui fournissent des soins de santé ni des résidents qui ont besoin d’eux », a indiqué McFadgen. « Nous voulons un plan exhaustif qui permettra d’offrir des services complets, de meilleure qualité, et qui permettra à la communauté de Digby de faire partie du processus décisionnel. »

La section locale 8920 du SCFP représente 4 700 membres qui travaillent à des établissements de soins actifs de toute la province, y compris à l’Hôpital général de Digby.