Une demande présentée à la Commission des relations de travail vise 29 entreprises identifiées comme « courtiers attitrés » pendant le conflit de travail.

YOU’RE SERVED—CUPE 1816 President Beth Miller serves notice of application to picket at Community Insurance Services, one of 29 travel insurance brokers listed as “preferred brokers” of PBC, on Wednesday afternoon.Le Syndicat canadien de la fonction publique a déposé aujourd’hui à la Commission des relations de travail de la Colombie-Britannique une demande d’autorisation de piquetage à proximité de 29 courtiers d’assurance en les déclarant « alliés » de la Pacific Blue Cross (PBC) pendant son conflit de travail avec la section locale 1816 du SCFP.

Les 29 courtiers d’assurance, qui sont situés dans des collectivités de toute la province, ont été inscrits à titre de « courtiers d’assurance voyage attitrés » de la PBC au cours du lock-out imposé par le fournisseur de prestations à plus de 600 employés.

Voici un extrait de la demande : « Diriger les clients éventuels vers des courtiers attitrés est une nouvelle stratégie de la PBC, qui vise à faciliter la vente continue d’assurance voyage par l’employeur… En acceptant de participer à cette stratégie, les répondants ont agi conjointement, de concert ou de connivence avec PBC, afin d’instituer un processus conçu pour aider l’employeur dans le cadre du lock-out ou pour l’aider à résister à la grève. »

« Avant le lock-out, les plans de déplacement étaient vendus soit par téléphone par nos membres ou en ligne. Maintenant, les clients qui ne peuvent pas acheter directement de PBC en raison du lock-out sont redirigés vers ces courtiers, qui sont en train de faire notre travail », a déclaré Beth Miller, présidente de la section locale 1816 du SCFP.

« Si ces courtiers veulent s’allier à la PBC pendant ce conflit, ils devront en subir les conséquences. »

La demande vise à ce que ces courtiers soient déclarés « alliés » volontaires de la PBC aux termes du Code des relations de travail de la Colombie-Britannique et vise à obtenir une déclaration selon laquelle le syndicat a le droit de faire du piquetage à l’endroit ou à proximité de l’endroit où chacun de ces alliés accomplit son travail « jusqu’à ce que l’allié se dégage de sa relation privilégiée avec la PBC ».  

Veuillez consulter la demande présentée à la Commission des relations de travail , qui comprend la liste des courtiers, ici.