L’actuelle élection fédérale offre une occasion rêvée pour les membres du SCFP et l’ensemble de la population.

Depuis des années, les Libéraux et les Conservateurs imposent des coupes à nos plus importants services publics, comme la santé et l’éducation. Ces partis négligent les Autochtones depuis des décennies. Dans la plupart des provinces et territoires, la population n’a toujours pas accès à des garderies abordables. Les prestations de retraite sont constamment menacées. Enfin, notre économie est incapable de soutenir des emplois durables et de qualité.

Mais nous pouvons changer les choses. Tom Mulcair et le NPD sont les seuls dont le plan réponde aux besoins des membres du SCFP.

Voici ce qu’apportera aux Canadiens l’élection d’un gouvernement néo-démocrate :

  • un système de santé qui aidera cinq millions de Canadiens de plus à avoir accès à un médecin de famille, des médicaments d’ordonnance plus abordables, et un meilleur accès aux soins à domicile pour les aînés;
  • la création d’un système de garderies abordables de 15 dollars par jour pour aider les jeunes familles à aller de l’avant;
  • un élargissement du Régime de pensions du Canada à long terme en collaborant avec, et non contre, les provinces; l’annulation des réductions des prestations de sécurité de la vieillesse de Harper; et la protection des retraites en milieu de travail en s’assurant que les prestations des retraités actuels et futurs ne soient pas réduites par leurs employeurs;
  • des investissements dans les services publics et l’infrastructure pour améliorer les transports en commun du Canada et des municipalités, et d’autres services tout en créant des emplois;
  • un plan concret pour réduire la pollution par le carbone en collaborant avec le monde, au lieu de lutter contre, en appliquant des objectifs fermes de réduction des émissions en faisant payer les pollueurs pour mieux les atteindre;
  • un examen public approfondi de l’Accord de libre-échange du Partenariat transpacifique de Stephen Harper qui peut menacer des centaines de milliers de bons emplois et les services publics;
  • une relation respectueuse, de nation à nation, avec nos peuples autochtones, y compris de nouveaux investissements dans l’eau potable, l’éducation et le logement;
  • l’abolition du projet de loi C-51 antidémocratique, qui est approuvé par les libéraux et les conservateurs, et le remplacer par une loi qui protège les Canadiennes et Canadiens sans nuire à leurs droits constitutionnels.

Comparons cette plateforme à celle des Libéraux de Justin Trudeau :

  • pas de garderies publiques;
  • pas de protection du système de santé contre les attaques du Partenariat transpacifique;
  • pas d’annulation des coupes conservatrices de 36 milliards dans la santé;
  • pas de régime national d’assurance-médicaments;
  • pas de stratégie nationale pour les soins aux personnes âgées;
  • pas de protection pour les travailleurs sous compétence fédérale dont l’employeur peut renier ses promesses en matière de retraite;
  • poursuite des réductions d’impôt pour les entreprises, sans garantie d’emplois;
  • pas de garanties contre la privatisation;
  • pas d’argent consacré à l’eau potable dans les communautés autochtones;
  • maintien du soutien à la loi antidémocratique C-51.

De plus en plus, on constate les ressemblances entre le Parti libéral et les Conservateurs, jusque dans leurs tractations secrètes avec les pétrolières.

Sous le règne de Stephen Harper, les Conservateurs ont été malhonnêtes; ils ont semé la discorde et se sont concentrés uniquement sur les préoccupations des plus grosses sociétés. Ce gouvernement a fait d’énormes compressions dans les services publics, la santé et les retraites. Il a baissé les impôts des plus riches et des grandes sociétés. Il a malmené la démocratie sans relâche. Il s’est moqué des valeurs canadiennes.

Auparavant, le Canada était une nation érigée sur le respect mutuel, l’entraide et la recherche collective d’une vie meilleure. Il est temps de remettre notre pays sur les rails. Ce n’est pas ce que veulent les Conservateurs, et les Libéraux n’ont ni l’expérience ni le plan pour y arriver.

Le seul moyen de changer les choses réellement, c’est de voter pour Tom Mulcair et le NPD.

Mardi prochain, réveillons-nous dans un nouveau Canada. Le 19 octobre, votons NPD.