Grace Hartman, ancienne présidente nationale du SCFP, aurait eu 100 ans cette semaine. Découvrez et partagez cette vidéo dans laquelle nous nous souvenons de cette militante acharnée et inspirante du SCFP.

Commis dactylo à North York au milieu des années 50, Grace Hartman était indignée par la discrimination exercée contre les femmes dans le milieu du travail. Cette indignation a suscité son intérêt pour les syndicats et l’a menée à une carrière de 30 années comme militante syndicale. Pendant 15 de ces années, elle a été secrétaire-trésorière nationale, puis présidente nationale du plus grand syndicat du Canada.

Le scénario au complet:

Le 14 juillet 2018 marque le centenaire de la naissance de Grace Hartman, ancienne présidente nationale du SCFP.

Au milieu des années 1950, elle travaillait comme commis dactylo chez North York. La discrimination qu’elle y a constatée l’a indignée au point d’inspirer toute sa carrière de syndicaliste.

Lors du congrès fondateur du SCFP en 1963, Grace a été la seule femme à se faire élire au conseil exécutif national.

Et, en 1975 à son élection au poste de présidente nationale Grace est devenue la première femme à diriger une organisation syndicale nationale en Amérique du Nord.

Militante et pionnière, elle a purgé une peine de 45 jours pour avoir défié une ordonnance de retour au travail de la Cour suprême de l’Ontario.

Pionnière de l’équité salariale et de la lutte à la discrimination au travail, Grace Hartman demeure une source d’inspiration.