Le 3 décembre, nous attirons l’attention sur les défis constants imposés par le capacitisme dans nos milieux de travail et dans la société en général et nous nous engageons de nouveau à défendre les droits des personnes ayant un handicap.

Les personnes ayant un handicap vivent subissent plus de pauvreté, de chômage, de discrimination, d’incarcération, de harcèlement et de violence. Et les personnes marginalisées par le racisme, le sexisme, l’homophobie ou la transphobie doivent surmonter des barrières et des préjudices additionnels. Cette situation est inacceptable.

Comme société, nous continuons à créer des environnements sociaux, physiques et économiques incapacitants. Mais comme syndicat, nous pouvons aider à démanteler ces systèmes.

Les délégués au congrès national du SCFP de 2015 ont adopté la résolution 112, qui engage le SCFP à revendiquer une stratégie nationale relative aux personnes ayant un handicap. Cette stratégie établirait une approche nationale globale et cohérente pour l’élaboration d’une politique et d’un programme qui amélioreraient la vie des Canadiens vivant avec un handicap, ainsi que celle de leurs familles. Cette stratégie fondée sur les droits serait entièrement financée par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, avec une contribution fédérale d’au moins 50 % du coût total.

Voici trois choses concrètes que vous pouvez faire pour nous aider à obtenir la mise en place d’une stratégie nationale relative aux personnes ayant un handicap :

  1. Participez à la consultation du gouvernement fédéral sur la loi sur l’accessibilité d’ici le 28 février 2017. Il est crucial que la nouvelle loi ait une grande portée, soit bien financée et soit applicable. Le SCFP prépare ses propres recommandations pour le sondage et les mémoires. Vous pouvez en obtenir le texte pour étoffer vos propres recommandations en écrivant à egalite@scfp.ca.
  2. Appelez ou écrivez à votre député fédéral pour exiger que le gouvernement fédéral inclue dans le projet de loi C-26 sur la bonification du RPC une protection des personnes ayant un handicap contre les pénalités en cas de retrait temporaire du marché du travail. Pour en savoir plus, consultez cet article du SCFP et suivez les nouvelles du Conseil des Canadiens avec déficiences.
  3. Exigez que les municipalités et les gouvernements provinciaux améliorent les services de crise aux femmes ayant un handicap et que le gouvernement fédéral mette en œuvre la stratégie du plan d’action national sur la violence contre les femmes et les filles.

Comme dirigeants syndicaux, nous vous invitons également à faire ce qui suit :

  • Négociez l’inclusion, dans votre convention collective, de clauses sur l’équité en emploi, l’obligation d’accommodement, l’assurance-invalidité de courte et de longue durée et d’autres droits des personnes ayant un handicap.
  • Créez un syndicat plus inclusif en utilisant des ressources comme la trousse ICREF-RAFH (anglais seulement) pour organiser des activités. Suivez les ateliers du SCFP sur les enjeux relatifs aux personnes ayant un handicap. Favorisez la participation des personnes ayant un handicap aux activités syndicales et aux postes de leadership.

Le moment est propice pour influencer les politiques gouvernementales avec l’introduction de lois fédérales sur l’accessibilité et sur la violence fondée sur le genre ainsi que de plusieurs lois provinciales.

Le SCFP est un chef de file en matière de droits des personnes ayant un handicap, entre autres parce qu’il représente les travailleuses et travailleurs de groupes de défense des droits et d’organismes de services. Notre expérience en la matière est importante et nous vous incitons à la mettre à profit et à faire votre part dans la création d’une société qui permet vraiment à tous ses membres de s’épanouir.