Le programme de traitement des dépendances en milieu hospitalier du Centre régional de santé de North Bay est menacé de fermeture. Le mardi 7 janvier, le personnel de l’hôpital organise une journée de solidarité pour empêcher la fermeture de lits.

En signe de soutien aux patients en traitement et aux infirmières et aux thérapeutes qui les soignent, tout au long de cette journée, le personnel de première ligne du CRSNB portera des autocollants noirs et jaunes où on pourra lire « Save North Bay addiction services » (« Sauvons les services de traitement des dépendances à North Bay »). Il s’agit de la première d’une série d’actions à grande échelle qui sensibiliseront à la valeur du traitement des dépendances en milieu hospitalier et qui chercheront à réunir les appuis nécessaires pour stopper la fermeture du programme.

À la mi-décembre, le SCFP a informé la communauté de la fermeture prévue des seuls lits de traitement des dépendances en milieu hospitalier à North Bay. Depuis, des centaines de personnes se sont prononcées contre cette fermeture sur les réseaux sociaux et les pages de commentaires des médias locaux. Récemment, un ancien patient a livré un vibrant témoignage sur le rôle qu’a joué le programme dans son rétablissement.

« Nous savons que plusieurs voix réclament l’intervention du député provincial de Nipissing, Vic Fedeli, pour préserver les 29 lits en traitement des dépendances en milieu hospitalier. Les gens tiennent à ce programme », explique Michael Hurley, président du Conseil des syndicats d’hôpitaux de l’Ontario du SCFP.

Récemment, Vic Fedeli faisait connaître ses priorités pour l’année 2020, mentionnant la reconstruction d’un foyer de soins et la mise sur pied d’un service de train de voyageurs dans la région. « Le programme de traitement des dépendances en milieu hospitalier, qui sauve des vies, devrait manifestement figurer parmi les dossiers prioritaires de M. Fedeli », estime Michael Hurley.

Depuis mai 2019, 138 surdoses et six décès liés à la drogue ont été signalés à North Bay.