Joanne Foote, qui milite depuis 30 ans à la section locale 6095 du SCFP (Syndicat des employés d’hôpitaux en Colombie-Britannique), est la récipiendaire du prix Grace-Hartman de cette année. Le prix est présenté à une militante qui incarne les qualités et les valeurs de la première femme présidente du SCFP.

La consœur Foote, une aînée ojibwée de la réserve Rama en Ontario, vient de prendre sa retraite. Elle était adjointe en services récréatifs à Maple Ridge, en Colombie-Britannique.

Joanne Foote a parlé de son enfance à Sudbury. Elle a souligné avoir grandi dans une ville minière avec un père « qui semblait toujours être aux piquets de grève ».  Elle a raconté que lorsqu’elle était encore une petite fille, Grace Hartman s’était jointe aux grévistes d’Inco. « J’ai demandé à mon père qui elle était et il m’a répondu ‹Elle est la dirigeante d’un grand syndicat et elle est ici pour nous appuyer› ».

Joanne Foote a ajouté qu’elle était profondément honorée de recevoir ce prix portant le nom de Grace Hartman à la fin de sa carrière. « La boucle est bouclée pour moi », a-t-elle lancé.

Joanne Foote a dédié ce prix à ses consœurs car elle appuie le principe voulant que « nous devrions toujours marcher côte à côte, et non en avant ou derrière des autres ».