Les syndicats SEIU Healthcare, SCFP-Ontario et Unifor, qui représentent les travailleurs de la santé dans le secteur des soins de longue durée, ont publié la déclaration commune suivante en réponse à la nouvelle commission ontarienne sur les soins de longue durée :

« Les résidents âgés et les travailleurs de première ligne ont été abandonnés par leur gouvernement lors de la réponse initiale à la COVID-19. Nous avons constaté les effets de l’absence d’une loi prescrivant une norme de dotation en personnel, d’un salaire décent et d’emplois à temps plein qui évitent d’avoir à travailler dans plusieurs établissements, ainsi que de la présence de soins à but lucratif. L’intérêt d’une commission ou d’une enquête publique sur les soins de longue durée a toujours été unique : la justice pour les familles qui ont perdu leurs proches en raison d’une réponse ratée à la pandémie. Qu’est-ce qui a été fait, pourquoi et quand? La transparence des réponses à ces questions n’est possible que si le mandat de la commission n’est pas limité et qu’il n’y a aucune interférence de la part du gouvernement provincial et de l’industrie des soins de longue durée. »

« Nous sommes impatients de faire en sorte que les commissaires entendent la voix de nos membres en première ligne de cette crise. Il faut pouvoir comprendre les raisons et la source de la confusion et du chaos pour que cette situation ne se reproduise plus jamais. Aucun fonctionnaire ou représentant du gouvernement ni aucun décideur d’entreprise ne doit être à l’abri de l’enquête des commissaires. »

CITATIONS DES DIRIGEANTS SYNDICAUX :

« Les travailleurs des soins de longue durée nous disent que le système est loin d’être prêt à une deuxième vague de COVID-19. Les niveaux de dotation en personnel sont extrêmement bas; des conditions de travail abominables dissuadent les employés à rester en poste. Et il faut ajouter à cela les effets délétères de la loi 195, celle-ci permettant aux entreprises qui exploitent les établissements de SLD de refuser des vacances à un travailleur de première ligne épuisé. L’annonce d’aujourd’hui vise à faire la lumière sur les échecs des soins de longue durée pendant la pandémie, mais elle ne saurait remplacer un véritable plan d’action pour améliorer les conditions de travail et de soins dans les établissements ontariens. » - Sharleen Stewart, présidente du SEIU Healthcare

« Nous savons ce qui doit être fait et qu’on peut le faire dès maintenant. Nous avons besoin d’un engagement et d’une stratégie globale pour faire face à la crise de personnel. Cette commission ne doit pas servir de tactique pour bloquer les changements dont nous avons un besoin urgent. Nous devons également avoir l’assurance que les familles des résidents et les travailleurs de première ligne pourront s’exprimer librement sans crainte de représailles. » - Candace Rennick, secrétaire-trésorière du SCFP-Ontario

« Le premier ministre Ford s’est publiquement engagé à réformer les soins de longue durée. Nous avons l’intention de lui faire tenir cette promesse. Une enquête publique approfondie sur la réponse à la COVID-19 accompagnée de changements immédiats pour remédier à la pénurie de personnel et améliorer les normes de soins permettront de commencer à rebâtir la confiance étiolée de la population dans notre système de soins de longue durée. » - Naureen Rizvi, directrice régionale pour l’Ontario chez Unifor

LA CAMPAGNE « CARE NOT PROFITS » :

Récemment, le SEIU Healthcare, le SCFP-Ontario et Unifor ont lancé une campagne de sensibilisation intitulée « Care Not Profits » pour exiger la fin de la prestation de soins de longue durée à but lucratif en Ontario. Les foyers de soins ontariens les plus touchés par la crise de la COVID-19 étaient tous à but lucratif. Les données montrent que les entreprises de soins de longue durée à but lucratif ont dix-sept pour cent de moins de personnel que les établissements à but non lucratif. Pourtant, alors que des proches des résidents et des employés mouraient pendant la pandémie, trois des plus grandes entreprises de soins de longue durée ont versé à leurs actionnaires des dividendes totalisant plus de 58 millions de dollars au cours des trois derniers mois. Ce sont des faits.

La nouvelle publicité de 60 secondes intitulée « Care not Profits » a été lancée le 23 juillet.

Pour regarder cette publicité et en savoir plus, visitez le carenotprofits.ca (en anglais seulement)

La captation intégrale, en haute définition, du lancement de la campagne, y compris l’annonce de 60 secondes, peut être téléchargée ici : https://bit.ly/39lxVfU (en anglais seulement)