Parlons vérité et réconciliation avec les membres du SCFP

À mettre à votre agenda : mardi 28 septembre à 16 h, heure de l’Est  

Comment les membres du SCFP peuvent-ils contribuer à la vérité et à la réconciliation avec les peuples autochtones ? Que pouvons-nous apprendre des membres autochtones du SCFP, de leurs expériences et de leur militantisme ? Et comment pouvons-nous soutenir la lutte pour la justice qui profitera aux enfants et aux jeunes autochtones d’aujourd’hui ?   

Ces questions et bien d’autres seront abordées lors d’un webinaire national gratuit organisé par le Service des droits de la personne du SCFP, en collaboration avec le Service de l’éducation syndicale. 

Quoi ?
Parlons vérité et réconciliation avec les membres du SCFP
 

Quand ?
Mardi 28 septembre, 16 h, heure de l’Est  

Où ? 
Participer à la réunion Zoom
ID de réunion : 835 9633 5045

Qui ?
Les oratrices et orateurs sont des membres, des dirigeant(e)s du SCFP et des invité(e)s, dont :

  • Nathalie Claveau du Conseil québécois des autochtones du SCFP-Québec
  • Romeo Saganash, avocat, négociateur, homme politique et membre de la Nation crie
  • Armand MacKenzie, avocat, homme d’affaires, relationniste pour le Regroupement des Centres d’Amitié Autochtones du Québec, Membre de la Nation Innuhe
  • le président national, Mark Hancock, et le secrétaire-trésorier national, Charles Fleury, prendront la parole en ouverture.

Mise en contexte  

Pendant des années, les peuples autochtones ont sensibilisé et informé la population canadienne sur l’héritage et les impacts du système des pensionnats autochtones. Depuis 2013, les personnes militantes ont organisé des campagnes de sensibilisation coïncidant avec le 30 septembre, la « Journée du chandail orange ».  

La Journée du chandail orange est devenue un point de ralliement national en soutien aux appels des peuples autochtones à la justice et à la guérison pour toutes les personnes touchées par le système des pensionnats. Cette journée reconnaît aussi le besoin urgent de justice pour les enfants et les jeunes autochtones d’aujourd’hui. Les soins de santé, le logement, l’éducation et les services sociaux offerts aux enfants autochtones sont en effet de piètre qualité, comparativement à ceux dont bénéficient les autres enfants canadiens.  

En juin dernier, le parlement fédéral a adopté une loi qui a fait du 30 septembre la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation. 

La Commission de vérité et réconciliation du Canada avait appelé à la création d’une telle journée pour « honorer les personnes survivantes, leurs proches et leurs communautés, pour faire en sorte que la commémoration publique de l’histoire et de l’héritage des pensionnats autochtones demeure un élément vital de la démarche de réconciliation ».  

Cette année, le SCFP souligne cette journée nationale en proposant deux webinaires pour les membres du SCFP, un en français et un en anglais. (Pour plus d’informations sur le webinaire en anglais, cliquez ici.) 

Pour plus d’information, contactez : 

chantalbourgeois@scfp.ca