Veuillez participer à nos assemblées publiques à propos du projet de tronçon de la route 104 à Pictou-Antigonish, en Nouvelle-Écosse. Ces assemblées auront lieu le 4 juin à Antigonish et le 5 juin à New Glasgow.

« Le gouvernement provincial veut transférer la propriété et l’exploitation de la nouvelle portion de la route à une société privée à but lucratif », a expliqué Steve Joy, président du SCFP 1867, syndicat des travailleurs de la voirie de la Nouvelle-Écosse. Mais nous payons 67 % de plus pour une route privée, et l’entretien hivernal de la route en sous-traitance est médiocre.

ANTIGONISH : 

Le mardi 4 juin

De 18 h 30 à 20 h 30
St. FX Keating Centre
1100, boul. Convocation

NEW GLASGOW : 

Le mercredi 5 juin
De 18 h 30 à 20 h 30

Glasgow Square

Orateurs :

  • Christopher Majka, associé de recherche, CCPA-N.É.
  • Joey Kelly, Syndicat des travailleurs de la voirie du Nouveau-Brunswick 

Un nouveau rapport du Centre canadien de politiques alternatives – Nouvelle-Écosse fera également l’objet de discussions lors des assemblées. Le rapport est intitulé Highway Robbery: Public Private Partnerships and Nova Scotia Highways. L’auteur du rapport sera un conférencier invité aux deux assemblées.

Le rapport porte sur l’examen de l’approvisionnement et de la livraison d’un projet routier en partenariat public-privé (PPP) dans le contexte de la Nouvelle-Écosse afin de déterminer si cette approche a des avantages par rapport à l’approvisionnement public classique. Ce rapport examine plus précisément le projet de travaux d’alignement en PPP à l’ouest de la route 104 et le projet d’expansion de la route 104 de Sutherland’s River-Antigonish, à titre respectivement de projets terminés et proposés en PPP.

« Une route construite par le secteur public aurait une voie supplémentaire tout le long du tronçon, jusqu’au monastère pour le même prix », a ajouté Steve Joy. « Nous allons perdre 20 kilomètres! Il y a moyen de construire plusieurs kilomètres de routes sécuritaires à doubles voies. C’est en les bâtissant à titre d’autoroutes publiques. »