Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

   

À la première journée de la conférence régionale du SCFP-C.-B. sur les stratégies de négociation, les délégués choisissaient quatre ateliers sur les neuf offerts. Ceux-ci portaient sur divers enjeux touchant les sections locales du SCFP qui devront s’asseoir à la table de négociation cette année.

  • Comprendre la démographie : Depuis quelques années, on note l’arrivée d’un contingent de jeunes sur le marché du travail, ainsi qu’un nombre croissant d’immigrants et d’autochtones. Autrement dit, le profil démographique du SCFP se transforme et le syndicat doit s’adapter. Les délégués ont appris qu’il fallait changer avec nos membres. Ils ont aussi parlé de ce que pourraient faire les sections locales pour mieux soutenir leurs nouveaux membres. 
      
  • Traiter les enjeux locaux : Les délégués ont appris à quel point les enjeux locaux varient d’un secteur et d’une section locale à l’autre. Par exemple, les sections locales du secteur municipal font face presque exclusivement à des enjeux touchant leur communauté, alors que d’autres secteurs, comme les services sociaux et l’enseignement, ont un champ d’intérêt plus large, voire provincial. En outre, les délégués se sont penchés sur l’identification des priorités des membres et la communication avec ceux-ci.
      
  • Approcher les membres : Les militants du SCFP doivent atteindre les membres et informer chacun d’entre eux du travail et de l’importance du syndicat. Les délégués ont appris à approcher les membres individuellement. Ils ont aussi discuté d’outils qui aident à faire participer les membres aux campagnes syndicales.
      
  • Communications et réseaux sociaux : Les réseaux sociaux sont devenus une réalité qui ne s’estompera pas. C’était le message de cet atelier portant sur la démystification des réseaux sociaux. Les délégués y ont apprivoisé l’intérêt de Twitter pour les sections locales et les militants, qui s’en servent comme outil d’interaction avec les médias, leurs partenaires et leurs communautés électroniques.
      
  • Éviter la grève : Pour bien des sections locales, surtout celle ayant peu d’expérience en matière de moyens de pression, l’éventualité d’une grève peut être intimidante. Dans cet atelier, on a présenté la grève comme un outil parmi d’autres pouvant aider une section locale à décrocher une convention collective équitable. Les délégués y ont apprivoisé quelques aspects organisationnels et juridiques de la grève, en plus de partager leur expérience personnelle, positive ou négative.
      
  • Histoire du mouvement syndical : Les militants ont des leçons à tirer et de l’inspiration à puiser dans les embûches qu’ont surmontées les syndicats dans divers contextes politiques et socioéconomiques. Cet atelier retraçait l’évolution des relations de travail, depuis la fondation des guildes au XVe siècle, jusqu’aux actions solidaires du SCFP-C.B. avec le HEU et la FECB en 2004-2005.
      
  • Cet atelier proposait un survol des clauses du Code du travail de la C.-B. et d’autres lois touchant la négociation collective. Les délégués ont appris d’où viennent les lois qui protègent les travailleurs et comment celles-ci sont appliquées. On leur a aussi rappelé quelques-unes des « matraques législatives » qu’a utilisées le gouvernement pour forcer le retour au travail des membres du SCFP, y compris les mesures imposées aux ambulanciers paramédicaux et au personnel de soutien à l’enseignement de la maternelle à la 12e année.
      
  • Économie de la négociation : Cet atelier se penchait sur le dossier du SCFP en matière d’augmentations de salaire et s’intéressait à la mesure de ces augmentations en fonction de la hausse du coût de la vie au cours des dix dernières années. Selon les résultats d’une recherche effectuée par le SCFP, les salaires des syndiqués du SCFP, entre 1998 et 2009, ont, en moyenne, augmenté plus lentement que le taux d’inflation calculé à partir de l’Indice des prix à la consommation. De plus, les délégués ont appris que la performance varie selon que le secteur est sous mandat provincial ou non : ceux qui le sont affichent une performance moindre.
      
  • Bâtir des liens de solidarité avec d’autres syndicats : Il n’est pas facile de tisser des liens intersyndicaux afin d’améliorer le climat de négociation pour tous. Cet atelier a défini la notion de « solidarité », en plus de proposer divers modes d’expression de cette solidarité dans un environnement multisyndical. En outre, les délégués sur la contribution de la solidarité à la table de négociation. Ils ont aussi trouvé des stratégies afin de nourrir la solidarité pour décrocher des conventions collectives justes et équitables. 

Pour voir des photos de la conférence, visitez l’album photo du SCFP-C.B.