Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Conseil des Autochtones du SCFP-Manitoba

Provincial

Le Conseil des Autochtones du SCFP-Manitoba a été créé officiellement par le biais d’une résolution qui a été adoptée dans le cadre d’un congrès du SCFP-Manitoba. Toutes les personnes membres autochtones du SCFP du Manitoba peuvent participer aux réunions du conseil. Selon les traditions autochtones et le mandat du Conseil national des autochtones, les décisions sont prises par consensus et, s’il n’y a pas consensus, on procède à des élections. Un autre facteur du processus de sélection des deux personnes membres du Manitoba est l’équilibre entre les deux sexes. Les présidences sont élues les années impaires et une vice-présidence ainsi qu’une ou un secrétaire-archiviste sont élus les années paires. Toute personne membre présente ou qui participe par voie de téléconférence peut se présenter à un de ces postes. La présidence a la responsabilité de rapporter toutes les activités de son conseil ainsi que celles du Conseil national des Autochtones (CNA) à l’exécutif de la division et elle doit faire parvenir des rapports régionaux par écrit au CNA 

Quant à la représentation du Manitoba au CNA, les membres du Conseil provincial des Autochtones envoient deux noms à la présidence provinciale qui envoie ensuite les noms à la présidence nationale. 

Conseils locaux au Manitoba 

La section locale 1550 a créé un Conseil des Autochtones composé d’une présidence et d’un(e) secrétaire-archiviste et d’un groupe de travail central de cinq membres. 

La section locale 500 a un Comité des Autochtones qui fait partie du Conseil des Autochtones du Manitoba. 

Syndicat des employés d’hôpitaux (SEH) – Colombie-Britannique 

Après le congrès du SEH, le SEH organise une « conférence de l’équité » et des gens sont élus pour siéger au Comité permanent des premières nations. Par le biais du comité permanent, les membres participent à un cercle de partage et les personnes intéressées se présentent pour siéger au Conseil national des Autochtones du SCFP. Selon les traditions autochtones et le mandat du Conseil national des autochtones, les décisions sont prises par consensus et, s’il n’y a pas consensus, on procède à des élections. Un autre facteur du processus de sélection des deux personnes membres du SEH est l’équilibre entre les deux sexes. Le rôle des deux membres est de faire rapport au comité permanent sur les activités du CNA et de rapporter les activités du comité permanent au CNA. La responsabilité comprend également un rapport écrit qui doit être envoyé à l’exécutif provincial du SEH

Colombie-Britannique – Groupe de travail des Autochtones 

En C.-B., le Groupe de travail des Autochtones (GTA) est sous l’égide du Comité de lutte contre le racisme et la discrimination (CARD). Pendant les congrès, on choisit des gens dans le cadre d’un caucus des Autochtones qui seront le(la) vice-président(e) à la diversité autochtone (sénateur(trice)) et l’autre représentant(e) au CNA avec les personnes représentant le GTA. Selon les traditions autochtones et le mandat du Conseil national des autochtones, les décisions sont prises par consensus et, s’il n’y a pas consensus, on procède à des élections. Un autre facteur du processus de sélection des deux personnes membres de la Colombie-Britannique est l’équilibre entre les deux sexes. Une fois les personnes choisies, les noms sont envoyés à la présidence provinciale qui, en retour, soumet les noms à la présidence nationale. Le(La) vice-président(e) à la diversité autochtone (VPD) siège automatiquement au conseil exécutif du SCFP de la Colombie-Britannique avec droit de parole et droit de vote et préside le GTA. Le GTA respecte un mandat et un plan d’action plan qui sont approuvés par le conseil exécutif du SCFP de la C.-B. 

Pour ce qui est du conseil exécutif du SCFP de la C.-B., la VPD autochtone présentera des mesures de suivi des réunions du GTA au conseil exécutif du SCFP de la C.-B. Des exemples de mesures comprennent l’appui de la Campagne Soeurs d’esprit et l’affaire Janet McIvor, et ainsi de suite. De plus, en tant que VPD autochtone et président(e) du GTA, ces personnes représentent le SCFP de la C.-B. sur des questions qui préoccupent les Autochtones, comme de prendre part à la signature des nouvelles accréditations autochtones, ou faire partie d’une délégation d’information pour de nouvelles accréditations autochtones possibles.  

Alberta – Conseil des Autochtones 

En Alberta, il y a eu une motion au congrès afin de créer un comité spécial des membres  autochtones. Au congrès qui a suivi, le comité spécial a présenté une résolution pour que le comité spécial devienne un comité permanent. Le comité permanent est maintenant le Conseil des Autochtones du SCFP-Alberta et les membres du conseil sont choisis par le biais d’un processus de demande à la Division de l’Alberta. La Division de l’Alberta prend une décision quant à la composition du conseil. Le Conseil des Autochtones de l’Alberta choisit ensuite ses deux sénateur(trice)s. Selon les traditions autochtones et le mandat du Conseil national des autochtones, les décisions sont prises par consensus et, s’il n’y a pas consensus, on procède à des élections. Un autre facteur du processus de sélection des deux personnes membres de l’Alberta est l’équilibre entre les deux sexes. Une fois les personnes choisies, les noms sont envoyés à la présidence provinciale qui, en retour, soumet les noms à la présidence nationale. Les sénateur(trice)s ont pour tâche de rédiger un rapport à la Division de l’Alberta sur les activités de leur conseil et du CNA, et de faire rapport sur les activités régionales au CNA 

Saskatchewan – Conseil des Autochtones 

En Saskatchewan, le Conseil des Autochtones est un comité permanent sous l’égide du SCFP-Saskatchewan, établi par le biais d’amendements statutaires au congrès. Le Conseil des Autochtones organise une conférence annuelle autonome où on choisit la personne qui le représentera au Conseil des Autochtones. Les sélections comprennent le(la) sénateur(trice) provincial et trois membres du Conseil provincial des Autochtones. Le(La) sénateur(trice) provincial siège automatiquement au CNA et comme représentant au conseil exécutif provincial, avec droit de parole et droit de vote. À même le conseil nouvellement élu, ils choisissent une autre personne qui est du sexe opposé à celui du(de la) sénateur(trice) et soumettent les noms à la présidence provinciale qui, en retour, soumet les noms à la présidence nationale, afin de pourvoir les postes de représentant(e)s au Conseil national des Autochtones. 

Le mandat du Conseil provincial des Autochtones doit être approuvé par le conseil exécutif du SCFP-Saskatchewan. Le mandat respecte également le mandat du Conseil national des Autochtones en ce qui a trait à la prise de décisions. Les décisions sont prises par consensus et, s’il n’y a pas consensus, on procède à des élections. Un autre facteur du processus de sélection des deux personnes membres du conseil au CNA est l’équilibre entre les deux sexes. 

Pour ce qui est du conseil exécutif, le(la) sénateur(trice) autochtone présentera des mesures de suivi découlant des réunions du Conseil des Autochtones et des réunions du Conseil national des Autochtones au conseil exécutif du SCFP-Saskatchewan, et fera rapport sur les activités de la division au CNA

Conseils locaux en Saskatchewan Tous les conseils locaux des Autochtones relèvent de l’exécutif de leur section locale et du Conseil provincial des Autochtones. Il existe des différences dans la composition des conseils. Parfois un membre local siège automatiquement à l’exécutif local, ou une personne-ressource est nommée par l’exécutif local ou, encore, un rapport est soumis. La section locale 3967 est un conseil (comité) actif qui participe à la promotion du SCFP et à la sensibilisation politique dans la collectivité. La section locale est dotée d’un mandat et d’une personne-ressource de l’exécutif de la section locale qui est affectée au Conseil. En outre, le conseil prend part au voyage en canot. Le conseil a aussi participé à des salons professionnels qui font la promotion du syndicat et du conseil. La section locale 5999 a un conseil (comité) doté d’un mandat et avait un membre de l’exécutif avant sa fondation. Les membres ont participé à une soupe et pain bannock à  Carlyle l’année dernière et ont organisé une célébration de la Journée nationale des Autochtones. Le conseil a participé au voyage en canot et au tournoi de golf. La section locale 4777 est dotée d’un conseil (comité) actif, sans mandat. Les membres ont organisé un thé et un bannock le 16 novembre 2007 pour souligner la journée Louis Riel à l’hôpital. Le conseil a aussi organisé des célébrations pour la Journée nationale des Autochtones et participé au voyage en canot et au tournoi de golf. La section locale 4980 a été la première à se doter d’un conseil autochtone local. La section locale 5111 a créé un comité spécial et étudie son mandat.

Ontario – Conseil des Autochtones En Ontario, le Conseil des Autochtones est un comité permanent. Le Conseil a été formé après l’adoption d’une motion à la réunion du conseil exécutif. L’exécutif de la division de l’Ontario compte une vice-présidence de la diversité autochtone. La ou le VP autochtone est élu au congrès de la division à tous les deux ans, les années paires. La ou le VPA présente des rapports aux réunions du Conseil et propose des motions du Conseil aux membres. Les demandes sont transmises au président Paul Moist, qui nomme les deux personnes proposées au Conseil national des Autochtones, conformément à son mandat qui prévoit qu’il faut tenir compte de l’égalité hommes-femmes.

dw*sepb 491

 28-10-2008