Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Nos quinze personnes invitées internationales ont fait bien plus que ce que leur devoir au cours du congrès national la semaine dernière. Ils ont participé et assisté activement aux événements du congrès.

Le premier jour du congrès, Peter Waldorff, le nouveau secrétaire général de l’Internationale des services publics, a parlé de ses projets de rejoindre les groupes affiliés comme le SCFP dans le monde entier.

Petrus Mashishi, président du Syndicat des travailleuses et travailleurs municipaux d’Afrique du Sud, a pris la parole dans le cadre du rassemblement sur la lutte contre la pauvreté, expliquant à la foule comment les services publics aident à parer à la pauvreté dans ce pays. D’autres personnes invitées, qui s’étaient jointes à la marche dans le cadre du rassemblement, l’ont applaudi derrière des drapeaux et des banderoles du SCFP.

Au début du congrès, Norma Stephenson, présidente d’UNISON, le syndicat du secteur public du Royaume-Uni, a parlé au caucus des femmes et a inspiré ce groupe avec son appui solide.

Une personne invitée de chaque pays a pris la parole dans le cadre d’un dîner international, donnant du pouvoir aux personnes présentes dans la salle avec leurs mots d’encouragement sur l’importance de la solidarité internationale et de la justice mondiale.

Ce fut la même chose pour le forum sur la justice mondiale, alors qu’une personne invitée de chaque délégation étrangère a pris la parole. Cette fois-ci, ces personnes ont traité des questions de privatisation, de droits de la personne et de solidarité internationale du point de vue de leur syndicat.

Toutes nos personnes invitées ont rencontré les personnes déléguées afin de discuter de préoccupations mutuelles. Dans un cas, la réunion est peut-être le début d’une campagne de recrutement. Les travailleuses et travailleurs universitaires ont parlé avec les personnes invitées d’Afrique du Sud, qui leur ont dit que le SCFP était le syndicat auquel il fallait se joindre si elles et ils étaient sérieux face à la question de la solidarité internationale.