Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Les travailleurs municipaux de Sudbury ont réussi à rapatrier à l’interne la moitié du travail d’enlèvement de la neige de la région.

Le conseil municipal a adopté un plan rédigé par le syndicat qui prévoit couper de moitié le nombre de sous-traitants pour 2007-2008, avec une autre réduction de 25 à 30 pour cent l’hiver suivant.

Dans la foulée des élections municipales de novembre dernier, qui ont permis d’installer au pouvoir une administration favorable aux travailleurs, la section locale a créé un comité formé d’opérateurs de chasse-neige et d’autres représentants de la section, ainsi que du conseiller syndical de la section locale. Ensemble, ils ont examiné la situation en matière de sous-traitance et ils ont préparé leur propre plan de contrôle hivernal, un plan qui permettrait d’économiser tout en assurant un service fiable.

La section locale avait fait ses devoirs et a pu montrer au nouveau maire et au conseil que la sous-traitance du travail coûtait 1,25 million $ en heures de disponibilité, un demi million de dollars de plus que les 750 000 $ versés aux sous-traitants pour enlever la neige l’hiver dernier. « C’était immoral, presque criminel », a affirmé Wyman MacKinnon, président de la section locale 4705 du SCFP.

Le rapatriement du travail à l’interne permettra d’économiser au moins 600 000 $ en heures de disponibilité qui ne seront plus nécessaires. En outre, la collectivité obtiendra un service dévoué de la part des membres du SCFP. C’est une différence qui se remarque. M. MacKinnon soutient que les citoyens interpellent les opérateurs du SCFP dans la rue pour les remercier pour le travail qu’ils font et pour déplorer la médiocrité du travail des sous-traitants. « Nous faisons le ménage, et cela se voit. »

La section locale 4705 du SCFP a participé à la campagne des syndicats et groupes communautaires pour faire élire un maire et des conseillers favorables aux travailleurs l’automne dernier. Après le rapatriement à l’interne, la section locale veut maintenant revoir certains emplois saisonniers pour créer de l’emploi permanent toute l’année.