Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

 Le gouvernement libéral doit intervenir pour fournir un financement

NORTH BAY, ON  Depuis l’annonce aujourd’hui de la mise à pied d’au moins 140 employés à temps plein et de la fermeture de 30 à 40 lits, le Centre de santé régional de North Bay « est éviscéré, et les soins aux patients en souffriront gravement », a déclaré Michael Hurley, président du Conseil des syndicats d’hôpitaux de l’Ontario (OCHU)/SCFP.

La province a gelé le financement des hôpitaux depuis les quatre dernières années, ce qui a réduit leurs budgets de plus de 20 pour cent. Pour affronter l’important sous-financement provincial, le Centre de santé régional de North Bay a dû sabrer près de 50 millions de dollars au cours des trois dernières années, ce qui a entraîné des compressions dans les soins infirmiers, les services d’urgence, le nettoyage, les porteurs, les chirurgies de la cataracte, les soins psychiatriques et les unités médico-légales. Pour 2015, l’hôpital a reçu du provincial 14 millions de dollars de moins que le financement nécessaire, ce qui permet tout juste de maintenir les services existants. En 2014, le déficit du financement provincial a été de 18 millions de dollars. En 2013, 40 postes ont été éliminés en soins infirmiers pour contrer un déficit de 14 millions de dollars.

« Aucune communauté en Ontario n’a subi de réductions du financement des hôpitaux aussi importantes que celles de la communauté de North Bay », a déclaré Hurley. « Les libéraux, a-t-il ajouté, ont offert à North Bay un hôpital incroyablement cher en PPP après lui avoir promis de renoncer à l’accord, et ils réduisent le budget de l’hôpital de près de 6 pour cent par année. » « La province doit intervenir immédiatement avec un financement pour arrêter l’hémorragie des services essentiels pour les patients. »

Shawn Shank, président de la section locale 139 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), qui représente des centaines d’employés de première ligne du Centre de santé régional de North Bay, a demandé au maire de North Bay et au député provincial de se rallier à la défense de leur hôpital communautaire.

Les hôpitaux de l’Ontario sont les plus pauvres au Canada. Ce sont eux qui ont le moins de lits et d’employés, et la plus courte durée des séjours.

Des données sur la santé publiées récemment montrent une augmentation des taux de réadmission des patients au Centre de santé régional de North Bay à chaque année du gel de financement provincial. Les pointes de réadmission indiquent que l’hôpital doit forcer les patients à sortir de l’hôpital de plus en plus tôt, avant leur rétablissement. Les patients sont envoyés chez eux, puis réadmis à l’hôpital, très malades, ce qui exige souvent un séjour plus long et plus coûteux à l’hôpital. « De nombreuses personnes paient de leur santé pour un hôpital communautaire qui n’est pas suffisamment financé », a déclaré Hurley.

OCHU/SCFP représente plus de 30 000 membres du personnel hospitalier à l’échelle de la province. « Ils sont très inquiets au sujet des soins aux patients. Ils ont exercé des pressions et tenu des rassemblements communautaires à de nombreux endroits afin d’augmenter le financement provincial pour les hôpitaux. Maintenant, il est temps d’envisager d’élever le niveau des protestations », a déclaré Hurley.

Pour de plus amples renseignements, communiquez avec :

Michael Hurley
Présidente, Conseil des syndicats d’hôpitaux de l’Ontario
 416-884-0770

Stella Yeadon
Communications du SCFP
 416-559-9300