Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

« Au lieu de s’efforcer de sauver le refuge, la direction et le CA semblent préférer punir les pensionnaires qui prennent sa défense », selon la présidente du SCFP 4358.

Le syndicat des travailleurs de première ligne au refuge pour jeunes Second Base de Scarborough a invité, aujourd’hui, la direction et le conseil d’administration de l’établissement à cesser de mettre l’accent sur les représailles pour se concentrer sur la survie de Second Base.

« Depuis des semaines, nous œuvrons discrètement auprès du conseil municipal, des députés fédéraux et provinciaux et de nos alliés communautaires en vue de sauver le seul refuge du genre à Scarborough », raconte Collen Dew, présidente de la section locale 4358 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP 4358), qui représente le personnel de Second base.

Le syndicat a appris, hier, que des pensionnaires du refuge sont menacés de représailles pour avoir organisé une manifestation d’appui à la survie de l’établissement. Du coup, il a décidé de se faire moins discret.

« La direction a menacé un pensionnaire pour avoir fait des efforts afin de sauver le refuge, explique Mme Dew. C’est dire quelles sont les priorités du CA! Au lieu de s’efforcer de sauver l’établissement, la direction et le CA préfèrent punir les pensionnaires qui se portent à sa défense. Menacer ainsi de jeunes sans-abris, c’est pire que révoltant. »

« Le président du CA prétend que la fermeture du centre s’explique en partie par les salaires, qui y seraient au-dessus de la moyenne, poursuit Mme Dew. Or, nos membres n’ont pas eu d’augmentation depuis cinq ans. On nous a retranchés du personnel de première ligne, alors que le nombre de cadres a augmenté. En ce moment, au lieu de travailler à sauver le refuge, le CA et les cadres qu’il a nommés depuis trois ans préfèrent rejeter leur échec sur les autres et punir les personnes qui souhaitent dénoncer la situation. »

Second Base est le seul refuge pour jeunes de 16 à 21 ans à Scarborough. Ses 60 lits constituent une ressource vitale pour les jeunes de Scarborough et de tout le Grand Toronto. Si rien n’est fait, il fermera ses portes vers la fin du mois d’octobre.

« Nous croyons qu’il faut sauver ce refuge. Et si le CA et l’équipe de direction en sont incapables, qu’ils prennent enfin la bonne décision : qu’ils démissionnent pour permettre à d’autres personnes de faire ce qu’il faut pour garder les portes de cet établissement essentiel ouvertes. »

Pour en savoir plus, contactez :

Collen Dew

Présidente de la section locale 4358 du SCFP
 416-300-3258

Kevin Wilson

Conseiller syndical des communications du SCFP
 416-821-6641