Andrea Addario | SCFP Communication

Un règlement a été conclu entre le canton de Bonfield et la section locale 4616-2 du SCFP après 10 mois de conflit. 

« Nous avons travaillé vraiment très fort pour obtenir une entente qui soit acceptable tant pour nous que pour le canton. Nous avons finalement réussi à repousser toutes les concessions majeures. Et surtout, les cinq travailleurs que le maire McLaren avait congédiés pendant la grève ont été réintégrés », a déclaré la porte-parole des grévistes, Diane Francoeur. 

« Les travailleurs de Bonfield qui ont fait la grève pendant 10 mois ont été une source d’inspiration pour tout le SCFP », a affirmé le président national, Paul Moist. Il a rendu visite aux membres sur la ligne de piquetage et il a dirigé les efforts de financement pour leur venir en aide. 

« Les membres de Bonfield ont fait preuve de courage durant cette grève. Ils n’étaient toutefois pas seuls sur la ligne de piquetage, car les membres du SCFP ont recueilli des fonds pour témoigner de leur solidarité. Ainsi, 42 000 dollars ont été amassés en Ontario et 5650 dollars à Terre-Neuve-et-Labrador. Le SCFP national a pour sa part fourni un montant total équivalent », a affirmé le secrétaire-trésorier national du SCFP, Charles Fleury.

Les travailleurs de Bonfield ont bénéficié d’un soutien incroyable de la part des sections locales de tout le pays. « L’hiver a été long et difficile, et l’appui de ces sections locales nous a permis de tenir pendant 10 mois », a conclu Mme Francoeur.