scrabble_fr.jpgLorsqu’ils sont soigneusement conçus et administrés, les régimes de prestations peuvent atténuer les disparités de revenus et prévenir les difficultés financières.

La plupart, mais pas la totalité, des membres du SCFP ont accès à une certaine forme de couverture en vertu de leurs conventions collectives. Malheureusement, ces régimes ne sont pas tous égaux. De nombreux régimes offrent une protection aux personnes travaillant à temps plein et occupant des postes permanents et excluent les personnes travaillant à temps partiel ou occupant des postes occasionnels. Les membres qui se trouvent dans ces postes précaires sont plus susceptibles d’être des femmes, des jeunes ou des travailleurs racisés. Plus souvent qu’autrement, ce sont aussi les travailleurs qui reçoivent les plus petits salaires.

Or, négocier un régime de prestations dont les cotisations sont entièrement payées par l’employeur et qui couvre tous les employés et leurs familles favorisent l’égalité. Les régimes de prestations font en sorte que la rémunération totale des travailleurs recevant de plus petits salaires augmente davantage en pourcentage que la rémunération des travailleurs gagnant plus. Par exemple, si un membre A gagnant 25 000 dollars par an bénéficie d’un régime de prestations d’une valeur de 1000 dollars payés à 100 pourcent par l’employeur, sa rémunération augmen­tera de quatre pourcent, alors qu’un membre B gagnant 50 000 dollars par an et bénéficiant du même régime verra sa rémunération augmenter de deux pourcent.

L’accès à une carte-médicaments électronique peut aussi faciliter considéra­blement l’accès des membres gagnant de petits salaires aux médicaments d’ordon­nance. Les cotisations partagées, la participation aux coûts et le paiement d’une franchise ont des répercussions négatives sur le budget des travailleurs à faible salaire car un pourcentage élevé de leur salaire doit couvrir le paiement des cotisations, la participation aux coûts ou la franchise.

Le SCFP préconise la mise sur pied d’un programme national d’assurance médicaments, de même qu’une plus grande couverture des soins de santé par le système public. Tous les Canadiens en bénéficieraient. Tout en continuant à revendiquer un meilleur accès pour tous, nous devons travailler à améliorer la couverture offerte par nos régimes de prestations au travail.