Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

SUDBURY, ON – Les parents de Sudbury qui ont des enfants à la garderie Junior Citizens Day Care (JCDC) ont bon espoir que les conseillers municipaux, dont plusieurs récemment élus, décideront de ne pas fermer l’établissement. Une motion à cet effet sera débattue demain soir.

Deux des enfants de Vanessa McMahon, dont un bambin, fréquentent JCDC. Elle fait partie des nombreux parents qui exhortent le conseil à réévaluer la fermeture. Mme McMahon demande à son conseiller de Minnow Lake d’appuyer la motion de réévaluation du conseiller René Lapierré (quartier n° 6).

« Si j’étais conseillère et prise avec cette décision impopulaire qui consiste à fermer JCDC et à déboussoler la vie de tant de familles, raconte-t-elle, je voudrais revenir sur cette décision. Les garderies francophones aux heures d’ouverture prolongées ne courent pas les rues à Sudbury. Pour tout dire, il y a pénurie de places en garderie. Je doute que le conseil précédent ait pris le temps de considérer tous les facteurs et les coûts associés à cette fermeture. »

La proposition qui sera soumise au débat à la réunion du conseil de demain soir (31 mars, 18 h) porte sur plusieurs problèmes qui préoccupent Mme McMahon, comme les listes d’attente des garderies, l’offre de services francophones à heures d’ouverture prolongées, les répercussions de la fermeture sur le personnel et la facture totale de cette fermeture.

La décision de fermer la seule garderie municipale à Sudbury suscite la controverse depuis deux ans. Les parents dont les enfants fréquentent l’établissement s’y opposent, tout comme les partisans des garderies publiques et le personnel de JCDC. Ces gens ont élaboré une campagne communautaire pour sauver cette garderie francophone à heures d’ouverture prolongées.

La campagne a bien poussé le conseil municipal à réévaluer ses options dans ce dossier. Or, en août, le conseil précédent a choisi à la majorité de fermer définitivement JCDC en juin prochain, même si cette garderie est utile à une centaine de familles. Depuis, la ville a mis en place un soi-disant « plan de transition ». Par conséquent, la garderie n’accepte plus d’inscriptions et plusieurs familles, comme celle de Mme McMahon, ont dû s’arranger autrement pour la garde de leurs enfants.

Après avoir placé son bambin de 18 mois dans une garderie communautaire qui ne répondait pas à ses besoins, Mme McMahon est revenue chez JCDC. « Le programme éducatif, dispensé par des éducatrices à la petite enfance, y est supérieur, dit-elle. Le conseil doit bien comprendre que les parents comme moi comptent sur lui pour fournir des services publics de qualité, ce qui, pour bien des familles, inclut une garderie municipale de qualité. »

La réunion du conseil de demain débute à 18 heures. Mme McMahon compte y assister.

Pour en savoir plus, contactez :

Stella Yeadon

Service des communications du SCFP
 416-559-9300