Waterfront buildings in Barrie, ON
Barrie, ON - JK Liu / CC-BY-SA-4.0
Les travailleuses et travailleurs municipaux représentés par le SCFP 2380 ont approuvé un mandat de grève fort à hauteur de 99,5 pour cent. Les négociations se poursuivent avec la Ville de Barrie.

Le syndicat représente près de 600 travailleuses et travailleurs municipaux qui fournissent une gamme de services publics, notamment le traitement de l’eau potable et des eaux usées, les parcs et les loisirs, l’urbanisme et les services financiers et administratifs.

« Nos membres sont très fiers de fournir des services de haute qualité à nos concitoyens et concitoyennes de Barrie; nous cherchons simplement un règlement équitable qui reconnaisse la valeur de notre travail », explique Mike Murphy, président du SCFP 2380 et travailleur à l’entretien des parcs comptant quinze ans d’expérience à la Ville de Barrie. « Nous voulons la sécurité d’emploi, une dotation en personnel appropriée et une rémunération équitable pour nous aider à affronter une inflation élevée. » 

Megan Varga, secrétaire-trésorière du SCFP 2380 et travailleuse en traitement de l’eau, ajoute que le personnel municipal de Barrie a traversé une période particulièrement difficile pendant la pandémie : beaucoup de gens ont perdu des revenus en raison de mises à pied temporaires et d’une réduction des heures.

Mais la main-d’œuvre s’est mobilisée pour continuer à fournir des services ininterrompus à la population. La direction avait promis que ces efforts seraient appréciés à leur juste valeur.

« On nous a fait miroiter un contrat équitable et complet reconnaissant la valeur de nos services et les sacrifices que nous avons faits pendant la pandémie, dit-elle. Mais maintenant que le moment est venu de concrétiser ces promesses et cette gratitude, la direction municipale réclame des concessions et dépose des propositions bien en deçà de la hausse du coût de la vie. »

En raison d’une lourde charge de travail, entre autres problèmes, la Ville de Barrie avait déjà des problèmes de rétention et de recrutement, souligne Mike Murphy. Celui-ci conseille à la municipalité d’écouter la voix du personnel de première ligne et d’investir dans son bien-être pour maintenir la qualité des services.

« Nos membres ont envoyé un message clair avec ce mandat de grève, souligne-t-il. Nous sommes unis derrière le comité de négociation. Nous voulons négocier une convention collective équitable qui améliore les conditions de travail et qui maintient la qualité de nos services municipaux. Nous espérons que l’équipe de négociation de la Ville de Barrie reconnaîtra que les propositions du syndicat sont mutuellement avantageuses. »