Félicitations aux travailleurs des soins actifs en Nouvelle-Écosse membres du SCFP 8920 !

Le 22 janvier, le ministère de la Santé de la Nouvelle-Écosse a informé le SCFP et le NSGEU qu’il ne sous-traitera pas les tâches des employés hospitaliers des Services d’information sur la santé à une entreprise privée, comme il avait été annoncé précédemment.

Peu avant Noël, Nova Scotia Health avait révélé son intention de confier à Iron Mountain les tâches effectuées par 91 employés hospitaliers. Ces travailleurs œuvrent aux Services d’information sur la santé, où ils numérisent et archivent des dossiers médicaux. Dès que le SCFP et le NSGEU ont appris que leurs emplois étaient menacés, les deux syndicats se sont mobilisés pour protéger les postes de leurs membres.

« Nous sommes fiers du travail que nous avons accompli conjointement avec le SCFP-Nouvelle-Écosse et le NSGEU en votre nom. Nous n’aurions pas pu y arriver sans votre aide et votre expertise », a déclaré Bev Strachan, présidente du SCFP 8920.

Quatre-vingt-quatre des travailleurs qui auraient perdu leur emploi sont des femmes, et la plupart travaillent en région rurale.

« Chaque fois que nous gardons du travail “public”, les Néo-Écossais sont mieux servis », a dit Nan McFadgen, présidente du SCFP-Nouvelle-Écosse. « C’est agréable de voir ceux qui travaillent en coulisses dans notre système de santé sauver ainsi leur poste ! »

« Vous avez déployé les efforts nécessaires pour faire entendre votre voix, a ajouté Mme Strachan. Je sais que vous avez été soumis à un stress extrême et que l’incertitude devant les options qui vous seraient offertes vous a fait éprouver des émotions fortes. Je sais aussi que vous vous inquiétiez beaucoup de ce qui adviendrait de la qualité du travail que vous faites fièrement pour soutenir les soins aux patients. »