Mark Hancock | Président national

Mark Hancock November 2016Ce n’est pas un secret : 2019 sera une année bien remplie pour le SCFP.

Nous affronterons des gouvernements de droite nouvellement élus qui sont déterminés à éliminer les progrès réalisés ces dernières années dans une série de dossiers chers aux travailleurs.

Nous aurons des négociations difficiles à travers le pays, car il faudra contrer les gouvernements et les employeurs qui veulent nous enlever nos régimes de retraite, nos avantages sociaux et notre sécurité d’emploi, tous des gains pour lesquels nous nous sommes battus avec acharnement.

Heureusement, nous sommes en position de relever tous ces défis.

Il y a deux ans, le SCFP a renouvelé sa politique sur la négociation collective.

Nous avons donc un plan. Nous pourrons faire face aux programmes d’austérité et aux attaques contre les droits des travailleurs grâce à notre solidarité. Ce plan est en place pour les sections locales qui vivent des négociations difficiles. Il réitère notre engagement à soutenir nos membres lorsqu’ils en ont besoin.

La nouvelle politique vise à doter nos sections locales des outils nécessaires pour mieux planifier les négociations et résister aux demandes de concessions et aux clauses de disparité de traitement. Il faut s’unir contre les employeurs et les gouvernements qui cherchent à nous affaiblir. Le plan identifie aussi deux enjeux spécifiques sur lesquels il faut faire des gains : la précarité d’emploi et la violence au travail.

Deux ans après l’adoption de notre politique sur la négociation, les résultats sont impressionnants. Dans toutes les régions et dans tous les secteurs, des sections locales ont négocié de nouvelles clauses pour protéger et améliorer les droits des travailleurs vulnérables. Dans des secteurs comme la santé et l’éducation, nous avons obtenu des engagements fermes à la table de négociations pour prévenir et combattre la violence en milieu de travail. Et partout au pays, nos membres se sont opposés aux concessions et aux clauses de disparité de traitement.

Lors de notre Conférence nationale sur la négociation en mars, nous présenterons de nouvelles mesures, de nouveaux outils et de nouvelles formations pour aider nos membres à faire face aux attaques contre leurs droits durement acquis.

Ensemble, nous pouvons relever les défis posés par les gouvernements de droite obsédés par l’austérité. Nous allons nous battre pour protéger nos acquis. Nous allons négocier vers l’avant et construire pour l’avenir au bénéfice des travailleurs et travailleuses.

Mark Hancock sur le web | twitter.com/MarkHancockCUPE