Le plus important syndicat représentant les salariés des municipalités et du transport en commun, le SCFP, salue l’aide significative annoncée ce matin par le gouvernement de la CAQ. Ces deux secteurs d’activité sont essentiels pour la relance économique.

« Au cours des dernières semaines, on a intensifié nos interventions auprès du gouvernement. La situation devenait critique, car le Québec a été touché plus que toute autre province canadienne. Il fallait une aide urgente et substantielle aux municipalités et sociétés de transport. Le message a été entendu et nous saluons cette annonce. Maintenant, il faut s’assurer que l’argent est investi sans autre délai pour que les Québécois et Québécoises retrouvent l’ensemble des services auxquels ils ont droit », a déclaré Marc Ranger, directeur québécois du SCFP.

En effet, des transporteurs publics partout à travers la province dont à Longueuil, à Trois-Rivières, à Sherbrooke, à Laval et au Saguenay ont procédé à des compressions de personnel et de service. Le même scénario avait également été envisagé par la Société de transport de l’Outaouais (STO).

Plusieurs municipalités à travers la province ont aussi fait des coupures de personnel et de service. Cette injection d’argent représente donc un soutien indispensable.

« Il faut rétablir et protéger l’ensemble des services. L’annonce de ce matin donne de l’oxygène. Il ne faut pas oublier que la crise sanitaire s’est ajoutée à la crise climatique et qu’une relance économique ne peut être verte sans l’infrastructure municipale et le transport en commun. Il faut aussi que la porte demeure ouverte si l’aide s’avérait insuffisante. Nous sommes malheureusement loin d’une sortie de crise », de conclure Benoit Bouchard, président du SCFP-Québec.