Comme la guerre et ses violences se poursuivent et que les inégalités ne cessent d’augmenter, les citoyens du monde vont continuer à riposter. Les mouvements de résistance prennent même de l’ampleur en raison des conditions socioéconomiques qui déclinent. On le constate déjà dans les rues et les milieux de travail partout dans le monde, de la France à Gaza, des États-Unis au Brésil.

Nous vivons des temps incertains. Pourtant, l’espoir persiste. Les travailleurs, les militants et leurs familles rivalisent d’ingéniosité et de courage pour se construire la société dont ils rêvent.

Les services publics, la redistribution des richesses, la démocratie, la justice et la paix sont des causes nobles et justes.

Grâce au Fonds pour la justice mondiale et aux relations que nous entretenons avec des travailleurs de partout sur la planète, nous aidons les syndicats et les mouvements sociaux qui organisent et mobilisent les opprimés et les marginalisés. Notre quête de justice et de dignité, nous la partageons avec eux. Nous sommes tous affectés par les politiques économiques inspirées du capitalisme sauvage.

En finançant des projets, le SCFP et ses membres ont l’occasion de tisser des liens avec les travailleurs du monde entier. Nous sommes solidaires des mouvements qui réclament des emplois décents, des salaires adéquats, des milieux de travail sécuritaires, l’accès aux services publics, le respect des droits territoriaux, ainsi que la fin de la violence et de la guerre.

Si votre section locale souhaite contribuer au Fonds pour la justice mondiale du SCFP national et à nos initiatives de solidarité internationale, visitez le scfp.ca/justice-mondiale ou écrivez à Kelti Cameron à kcameron@cupe.ca.