Le comité d’action politique du SCFP déploie d’immenses efforts pour mobiliser le vote des agents de bord en vue de l’élection fédérale du 19 octobre prochain. À titre d’employés soumis à la juridiction fédérale, les politiques du gouvernement canadien affectent directement nos conditions de travail en matière de santé-sécurité, mais aussi notre droit de négocier nos conditions de travail.   

Nous avons récemment fait parvenir un questionnaire aux principaux partis, et nous leur avons demandé s’ils ont l’intention d’abolir les règles et les lois qui nous sont préjudiciables, et s’ils ont l’intention d’en implanter d’autres qui nous seraient bénéfiques, comme un programme national de garderies à prix abordable. Jusqu’à ce jour, le NPD, le Parti vert, le Bloc québécois et les libéraux ont répondu à notre invitation. Malgré des rappels répétés de notre part, le Parti conservateur n’a pas donné suite à nos envois. 

Avant de voter, prenez le temps de bien évaluer quel parti serait le plus en mesure de défendre nos intérêts, particulièrement lorsqu’il est question d’abolir le ratio de 1:50 entre les agents de bord et les passagers. 

Voici, donc, notre évaluation des positions adoptées par les répondants: 

Le NPD

Le NPD a répondu « oui » à toutes les questions, incluant celle sur l’abolition de 1:50, et ce, sans condition. Durant le règne du gouvernement Harper, nous avons travaillé en étroite collaboration avec nos alliés au sein du parti, tout particulièrement Hoang Mai et Mike Sullivan, qui sont membres du Comité permanent sur le Transport, l’Infrastructure et les Communautés. Hoang et Mike sont les deux seuls membres du comité qui ont pris le temps d’assister à la réunion de Transport Canada, le 22 mai dernier, et qui portait spécifiquement sur 1:50. Ils ont tout deux condamné, avec vigueur, les changements proposés à la réglementation. Nous croyons que le NPD est le parti le mieux en mesure d’abolir 1:50.  

Les Parti libéral

La plupart des réponses des libéraux étaient nuancées de toutes sortes de conditions. Au sujet de l’abolition de 1:50, par exemple, le diable se cache dans les détails. Ils disent vouloir abolir 1:50 après consultation « avec les parties intéressées et les experts ». Durant le règne du gouvernement Haprer, les recherches menées par les experts du SCFP, qui démontraient que 1:50 ne procurait pas un niveau de sécurité équivalent à 1:40, ont été ignorées. Une nouvelle ronde de consultations ne constitue pas une promesse d’abolir 1:50. 

Le Parti vert 

Comme le NPD, le Parti vert est sans équivoque lorsqu’il est question de l’abolition du 1:50. Bien que les verts ne soient pas en mesure de renverser la politique eux-mêmes (parce qu’ils ne pourront pas former le gouvernement), ils continueront de plaider pour que le ratio 1:50 soit renversé.

Le Bloc québécois

Le Bloc a répondu favorablement à cinq des six enjeux soulevés, dont le renversement du ratio 1:50. Le Bloc s’oppose cependant à un programme national de garderies publiques.