Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

La solution au problème constant de surpopulation à l’hôpital général de Kingston (KGH) ne consiste pas « à ce que les malades se trient eux-mêmes en restant à la maison », selon la section locale 1974 et le Conseil des syndicats d’hôpitaux de l’Ontario (CSHO) du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), « ni à cumuler les patients sur civière dans les couloirs alors que le personnel surmené n’arrive pas à suivre la cadence. La solution au manque chronique de lits doit être permanente ; elle doit ajouter des lits subventionnés par l’État. »

Plusieurs mois par année, le KGH manque de lits pour le nombre de patients qu’il reçoit. L’hôpital fonctionne constamment en surpeuplement. Ces trois derniers mois, le taux d’occupation a oscillé entre 101 et 121 pour cent.

« Ce serait trop réducteur – et nuisible aux patients – d’affirmer que ces périodes prolongées de surpeuplement sont simplement dues à la grippe, soutient le président du CSHO, Michael Hurley. Ce surpeuplement, au KGH comme dans les autres hôpitaux ontariens, n’est pas exceptionnel. Il est même chronique et systémique. Nos hôpitaux n’ont pas assez de lits pour combler les besoins d’une population croissante et vieillissante. »

M. Hurley tiendra une conférence de presse en compagnie du président du SCFP 1974, Mike Rodrigues, ce vendredi 17 février 2017 à 10 h 30 à la salle Memorial de l’hôtel de ville de Kingston (2e étage), pour parler des effets nocifs, sur les soins et le personnel hospitalier, « de l’obsession du gouvernement provincial pour la pénurie de lits dans les hôpitaux “dégraissés” ». Ils exhorteront aussi l’État à financer entièrement l’ajout immédiat de 45 lits au KGH.

Les statistiques montrent que l’Ontario est la province affichant le plus bas taux de lits hospitaliers par patient. Le budget consacré aux hôpitaux y est inférieur de 25 pour cent par rapport au reste du Canada.