Consœurs, confrères et amis,

Congrès des divisions

La saison des congrès des divisions est en cours et celui de la Saskatchewan a eu lieu la première semaine de mars. À ces congrès, les délégués décident de la direction et des priorités de leur division pour l’année qui vient.

J’ai été très heureux de constater que, grâce aux récentes modifications apportées aux statuts, le congrès de la division du SCFP-Saskatchewan permet à de jeunes travailleurs sans droit de vote de faire partie de la délégation d’une section locale au congrès. En plus d’offrir une occasion de mentorat, cette modification apporte une infusion bienvenue de nouvelles idées et d’ énergie aux délibérations du congrès. Félicitations aux sections locales qui invitent les jeunes travailleurs à leur congrès.

Réunions du personnel

Comme je le fais chaque année avec Mark, j’ai eu l’honneur de me rendre dans les différentes régions pour rencontrer les membres de notre personnel. J’ai pu les remercier pour le travail qu’ils font chaque jour pour le SCFP et discuter avec eux des défis très difficiles qu’ils doivent relever dans les régions où nous faisons l’objet d’attaques. Le personnel est en première ligne de la lutte, quotidiennement. Même dans les provinces comme la Colombie-Britannique et l’Alberta, où les gouvernements sont favorables aux travailleurs, les membres du personnel du SCFP doivent toujours en faire plus pour bâtir de meilleures provinces pour tous. J’ai aussi parlé des défis supplémentaires qu’il y aura cette année dans les régions où se tiendront des élections, sans parler du scrutin fédéral de l’automne. L’un des faits saillants des rencontres de cette année a été la participation, avec le personnel de l’Alberta, à un rassemblement en appui à la première ministre de l’Alberta Rachel Notley à Calgary.

Nous avons consacré beaucoup de temps, à chaque réunion du personnel, à l’examen et à la discussion du dernier rapport du Groupe de travail du secrétaire-trésorier national du SCFP sur la dotation en personnel. Nous avons eu des débats en profondeur sur beaucoup de priorités. Même si bon nombre des recommandations seront mises en œuvre à l’échelle nationale, le personnel a été invité à les étudier pour évaluer les aspects sur lesquels nous pourrions travailler dans chaque région.

J’ai aussi été heureux de rendre compte des importantes ressources investies dans les solutions technologiques. Les améliorations apportées aux systèmes nous aideront à mieux travailler et permettront aux membres du personnel d’accéder à l’information dont ils ont besoin.

Rencontres des présidentes et présidents du SCFP-Alberta

À la mi-janvier, j’ai assisté à la rencontre des présidentes et présidents du SCFP-Alberta. Afin d’accroître la participation des jeunes membres, le SCFP-Alberta a lancé un défi à toutes les sections locales pour qu’elles invitent un jeune travailleur à participer à cette rencontre annuelle. Un nombre important de sections locales ont répondu à l’appel et la participation des jeunes travailleurs a été impressionnante. J’ai aussi assisté à une activité en soirée du Forum des jeunes travailleurs, qui était inscrite au programme de l’événement.

J’ai rappelé aux participants que les sections locales du SCFP de tout le pays étaient aux prises avec de nombreux défis, dont la sous-traitance, les gels et les réductions de financement, les mesures d’austérité, les charges de travail accrues et la violence en milieu de travail. Pour répondre efficacement, il faut des ripostes plus fortes et des plans de négociations stratégiques plus solides. La présence d’un gouvernement néo-démocrate provincial en Alberta montre l’énorme différence que peuvent faire des alliés au pouvoir dans la vie des travailleurs. Les gains que nous avons réalisés avec le gouvernement de Rachel Notley sont impressionnants et nous sommes fiers d’appuyer le SCFP-Alberta dans sa campagne pour mobiliser nos membres et reporter le NPD au pouvoir ce printemps.

Le régime de retraite multi-secteur

Au début de janvier, j’ai rencontré les syndics du SCFP du Régime de retraite multi-secteur (RRMS). Il y a deux décennies, le SCFP et l’UIES ont créé le RRMS pour répondre à la nécessité de mettre en place un régime de retraite enregistré sûr pour les membres du secteur parapublic exclues des régimes à prestations déterminées, dont les membres œuvrant dans des organismes sans but lucratif.

Ces milieux de travail comprennent un nombre élevé de femmes, de personnes racisées et de travailleuses et travailleurs précaires. Le RRMS couvre maintenant plus de 200 milieux de travail comptant 15 000 travailleuses et travailleurs.

Le SCFP a entrepris une recherche pour savoir quels sont nos milieux de travail qui pourraient profiter de la couverture du RRMS – souvent des milieux de travail avec des REER ou des régimes à cotisations déterminées, ou sans régime du tout. Cet effort sera fait pour accroître la participation au RRMS et améliorer la protection de retraite des membres du SCFP.

ÉTATS FINANCIERS POUR LE TRIMESTRE TERMINÉ LE 31 DÉCEMBRE 2018

 
Caisse générale

L’actif total de la Caisse générale au 31 décembre 2018 était de 276,3 millions de dollars, comparativement à 290,4 millions de dollars au 30 septembre 2018 et à 279,4 millions de dollars au 31 décembre 2017. Les postes significatifs sont détaillés ci-dessous.

Le solde bancaire au 31 décembre 2018 était de 17,5 millions de dollars, par rapport à 28,2 millions de dollars au 30 septembre 2018 et à 27,0 millions de dollars au 31 décembre 2017. Le solde bancaire inclut des réserves de liquidités internes pour les prestations de retraite, la capitalisation des avantages sociaux futurs, la gestion des propriétés, le congrès de 2019, le Fonds pour les édifices régionaux et le passif du Conseil des syndicats scolaires de l’Ontario (CSSO).

Le passif total de la Caisse générale s’élevait à 219,0 millions de dollars au 31 décembre 2018, en baisse par rapport à 235,0 millions de dollars au 30 septembre 2018 et à 225 millions de dollars au 31 décembre 2017.

La Fiducie de soins de santé au bénéfice d’employés du CSSO est maintenant établie. Des plus de 7 millions de dollars du fond de démarrage que le SCFP gérait, environ 1 million ont été consacrés aux coûts de démarrage et un total de 5,6 millions de dollars ont été transférés à la Fiducie. À la fin de l’année, le SCFP a retenu 1 million de dollars des fonds originaux reçus jusqu’à ce que tous les coûts aient été soumis. Comme nous l’avons dit précédemment, ce montant apparaîtra comme un passif dans notre état de la situation financière jusqu’à ce que toutes les conciliations soient complétées et que nous soyons en position de transférer le reste des fonds à la Fiducie.

Le véritable passif des avantages sociaux futurs au 31 décembre 2017 était de 192,5 millions de dollars, par rapport à 186,0 millions de dollars à la fin de 2016. Le bilan au 31 décembre 2017 montrait un passif de 140,1 millions de dollars, ce qui laissait un écart non inscrit de 52,4 millions de dollars. Jusqu’à maintenant en 2018, nous avons inscrit un passif additionnel de 4,9 millions de dollars, ce qui porte le passif total inscrit au 31 décembre 2018 à 145,0 millions de dollars. Dans la vérification annuelle, ces chiffres seront mis à jour pour calculer les progrès jusqu’au 31 décembre 2018 et seront inclus dans le rapport sur les états financiers vérifiés.

Le solde de la Caisse au 31 décembre 2018 se situe à 57,4 millions de dollars, dont un total de 1,8 million de dollars est réservé comme suit : 847 000 $ à Caisse de participation aux congrès et aux activités nationales et 937 500 $ au Fonds pour les édifices régionaux. Du solde de la Caisse, nous avons investi 70,9 millions de dollars en immobilisations, ce qui nous laisse un solde sans restriction négatif de 15,3 millions de dollars. En somme, tout l’avoir de la Caisse générale est affecté, soit parce qu’il a été alloué à des fins précises, soit parce qu’il a été utilisé pour des immobilisations.

Le surplus d’exploitation préliminaire (avant la provision du Fonds pour les édifices régionaux) pour l’exercice est de 3,0 millions de dollars, comparativement à un surplus prévu de 758 000 $.

Les revenus de capitation sont supérieurs au budget de 2,9 millions de dollars et le revenu total est inférieur de 5,7 millions de dollars, surtout à cause d’une perte non matérialisée de 9,5 millions de dollars causée par la chute des marchés de l’automne dernier

Les salaires sont supérieurs au budget de 1 158 000 $, les avantages sociaux actuels sont supérieurs au budget de 51 000 $ et les avantages sociaux futurs, excluant la perte non matérialisée, sont supérieurs au budget de 2,0 millions de dollars. Les salaires des directeurs et des conseillers sont supérieurs au budget de 1,1 % (536 000 $) et ceux du personnel administratif et technique sont supérieurs au budget de 0,4 % (40 000 $). Les salaires du personnel de bureau sont supérieurs au budget de 2,8 % (497 000 $). Le coût des remplacements pour les congés annuels est supérieur au budget de 0,9 % (14 000 $).

Au total, les autres dépenses d’exploitation sont inférieures au budget d’environ 1,6 million de dollars. Voici quelques éléments significatifs :

  1. Les dépenses consacrées au Fonds de riposte sont inférieures au budget de 1,0 million de dollars. Ce budget n’a pas été utilisé en 2018.
  2. Les dépenses consacrées à l’orientation stratégique sont inférieures au budget de 653 000 $.
  3. Les dépenses pour les déplacements opérationnels sont maintenant inférieures au budget de 642 000 $.
  4. Les dépenses électorales sont inférieures au budget de 175 000 $.
  5. Les frais de bureau sont inférieurs au budget de 151 000 $.
  6. Les honoraires professionnels sont supérieurs au budget de 537 000 $.

Caisse nationale de défense

Au 31 décembre 2018, l’actif total s’élevait à 14,4 millions de dollars, comparativement à 15,4 millions de dollars au 30 septembre 2018 et à 13,9 millions de dollars au 31 décembre 2017. Le solde au 31 décembre 2018 était de 280 000 $, comparativement à 1,6 million de dollars au 30 septembre 2018 et à 1,2 million de dollars au 31 décembre 2017. En outre, nous avions des placements totalisant 12,0 millions de dollars au 31 décembre 2018, en légère hausse de 67 000 $ par rapport à la période précédente.

Au titre du passif, nous avions des comptes créditeurs et des charges à payer de 1,7 million de dollars, en baisse de 2,4 millions de dollars par rapport au 30 septembre 2018 et de 2,1 millions de dollars par rapport au 31 décembre 2017. Nous avions aussi un passif de 8,1 millions de dollars pour les campagnes à frais partagés, en hausse par rapport à 6,6 millions de dollars à la fin du trimestre précédent. Enfin, nous devions 113 000 $ à la Caisse générale à la fin de décembre, montant qui a depuis été retransféré.

Au 31 décembre 2018, le solde de la Caisse s’établissait à 4,5 millions de dollars, par rapport à 6,2 millions de dollars au 30 septembre 2018 et au 31 décembre 2017.

Les fonds consacrés aux campagnes à frais partagés approuvées par le Conseil Exécutif National en 2018 totalisent 5 995 534 $ sur un budget annuel de 3,5 millions de dollars. Toutefois, 897 611 $ de fonds non utilisés de campagnes à frais partagés précédentes et une campagne d’action politique de 10 854 $ ont été fermés pendant l’année jusqu’à maintenant. Les dépenses consacrées aux grandes campagnes de recrutement se sont élevées à 4 695 867 $ sur un budget annuel de 3,6 millions de dollars. Les dépenses consacrées aux initiatives nationales en matière de stratégie ont totalisé 2 106 183 $ sur un budget annuel de 2,9 millions de dollars. Les dépenses consacrées aux initiatives régionales en matière de stratégie ont totalisé 2 106 183 $ sur un budget annuel de 2,9 millions de dollars. Les dépenses consacrées aux initiatives régionales en matière de stratégie ont totalisé 1 996 171 $ sur un budget pour l’année de 2,1 millions de dollars.

Caisse nationale de grève

L’actif total de la Caisse de grève au 31 décembre 2018 s’élevait à 99,8 millions de dollars, par rapport à 98,3 millions de dollars au 30 septembre 2018 et à 99,3 millions de dollars au 31 décembre 2017. Cet actif était formé de 5,5 millions de dollars en liquidités, de 2,1 millions de dollars en capitation à recevoir et de 92,2 millions de dollars en placements.

Au titre du passif, nous avions des comptes créditeurs, des charges à payer et une dette à la Caisse générale totalisant 317 000 $, en hausse par rapport à 284 000 $ au 30 septembre 2018 et en baisse par rapport à 446 000 $ au 31 décembre 2017.

Au 31 décembre 2018, le solde de la Caisse s’établissait à 99,5 millions de dollars, comparativement à 98,0 millions de dollars au 30 septembre 2018 et à 98,8 millions de dollars au 31 décembre 2017.

Les revenus de la Caisse de grève, y compris les revenus de placement, étaient de 13,2 millions de dollars au 31 décembre 2018 et les dépenses se sont élevées à 10,8 millions de dollars, ce qui a donné lieu à un surplus de 2,4 millions de dollars, avant les pertes de placement non matérialisés de 1,7 million de dollars.

GRÈVES, LOCK-OUT ETGLEMENTS

Section locale 15 – Vancouver Art Gallery, 204 membres en grève du 5 au 11 février 2019.

RETARDS DANS LES PAIEMENTS DE CAPITATION

Pour le trimestre terminé en décembre 2018, les paiements en retard s’élevaient à 9 309 922 $, une baisse de 500 417 $, ou 5,10 %, par rapport au trimestre précédent terminé en septembre 2018. Les retards ont augmenté de 17,96 % par rapport à décembre 2017.

RAPPORT SUR LA TECHNOLOGIE DE L’INFORMATION (TI)

Au premier trimestre de 2019, les efforts du Service de la TI porteront sur la préparation au SGRM pour appuyer le congrès du SCFP de 2019, la planification du remplacement du système de capitation du SCFP, la mise à jour des systèmes des finances et des RH du SCFP et, enfin, la poursuite de la mise en place d’une gestion de l’information plus solide dans l’ensemble du SCFP grâce à l’InfonuagiqueSCFP et au HubSCFP.

SGRM

La prochaine mise à jour du SGRM au cours du premier trimestre de 2019 portera sur de petites améliorations aux modules d’information sur les sections locales (ISL) et d’éducation (ED) qui seront installées à la fin mars.

En parallèle, l’équipe de développement de la TI entreprendra, avec la Direction de l’organisation et des services régionaux, un exercice de validation et de purification visant à améliorer l’exactitude des données actuelles du SGRM et les processus à mettre en place pour que les données soient régulièrement et facilement maintenues à l’avenir.

Tant l’OSR que l’équipe de développement de la TI travailleront avec des représentants de la région du Québec à la planification et à la mise en œuvre du SGRM qui remplacera le système Maurice.

La prochaine version majeure du SGRM sera mise en place en mai et comprendra surtout le nouveau module de gestion des événements (GE). La GE remplacera l’actuel système d’inscription au congrès du SCFP.

D’autres mises à jour mineures auront lieu tout au long de l’année pour intégrer de nouveaux éléments à tous les modules du SGRM.

La dernière version majeure du SGRM de 2019 est prévue pour la fin de novembre. Elle complètera le module de gestion des événements en ajoutant la capacité d’organiser et de gérer les conférences. Lorsque cette version sera opérationnelle, elle remplacera l’actuel système des conférences.

InfonuagiqueSCFP

Le SCFP continue à se préparer à la mise en œuvre prochaine d’un système de gestion électronique des documents et dossiers (SGEDD). Un changement de cette ampleur aura des répercussions sur tous les membres du personnel du SCFP, tant pour la technologie que pour les processus de travail.

Voici quelques-unes des principales réalisations de 2018 :

•   12 responsables de l’information (RI) additionnels ont été nommés, pour un total de 47 RI qui travaillent avec l’équipe de l’InfonuagiqueSCFP dans l’ensemble du SCFP;

•   plus d’un million de fichiers ont été téléchargés dans OneDrive Entreprise;

•   les progrès dans le nettoyage et la suppression de fichiers redondants sont passés de 69 % à 82 % pour l’ensemble du pays.

Le projet InfonuagiqueSCFP demeure une priorité à l’échelle de l’organisation en 2019. L’objectif principal du projet en 2019 sera l’achèvement des consultations sur les calendriers de conservation et le plan de mise en œuvre. L’équipe se penchera aussi sur la mise à jour, l’étude et la mise en œuvre des diverses politiques sur la gestion de l’information.

HubSCFP

Le HubSCFP a été officiellement lancé au début de 2018 pour faciliter le partage d’information et de documents communs au personnel du SCFP. Un nouveau lancement du HubSCFP est en cours, avec un nouveau site « HubSCFP » où la recherche sera facilitée pour le personnel francophone puisque tous les documents sont renommés en utilisant la norme d’appellation en français.

Infrastructure et opérations de la TI

Les systèmes actuels de téléphones fixes du SCFP seront remplacés par la migration vers Skype Entreprise avec capacités téléphoniques. À l’heure actuelle, Skype Entreprise est entièrement installé pour tous les utilisateurs. Skype Entreprise avec capacités téléphoniques l’est dans tous les bureaux régionaux, sauf le Québec et la Saskatchewan, et les bureaux locaux de la Colombie-Britannique, et son installation est en cours au bureau régional du Québec et dans les bureaux locaux. La Saskatchewan conservera son système exploité par SaskTel, parce que nous souhaitons continuer à appuyer cette entreprise.

La TI du SCFP a élaboré un plan pour améliorer l’infrastructure en TI et la rendre systématique dans tous les bureaux du SCFP, et la mise en œuvre est commencée. Les bureaux auront de meilleurs réseaux et la sécurité, le contrôle et la gestion de ces réseaux s’amélioreront aussi.

PROPRIÉTÉS ET BAUX

Nous avons des projets d’amélioration locative en cours à Trail et Sherbrooke et nous avons terminé d’importantes rénovations au bureau régional du Manitoba. Nous avons emménagé dans nos locaux nouvellement construits de Yarmouth à la fin de février. Nous en sommes à l’étape de la planification de divers projets d’investissement à Markham, au bureau national et dans d’autres propriétés.

Après une analyse minutieuse des coûts et des problèmes de notre édifice de Regina, nous avons décidé qu’il était judicieux de vendre la propriété et de trouver un nouvel espace où loger ce bureau. Nous avons cherché des possibilités de location dans ce marché et nous voulons préciser nos besoins en espace. Le bureau reflètera le concept d’espace collaboratif propre au SCFP. Nous travaillerons en étroite collaboration avec nos designers et l’équipe de gestion afin de créer un nouvel environnement de travail moderne, à la fine pointe de la technologie et respectueux. Nous cherchons aussi activement des possibilités de location pour ouvrir un nouveau bureau à Yorkton, en Saskatchewan.

Nous négocions présentement plusieurs renouvellements de baux ou de nouveaux baux à Prince Albert, Calgary, Nanaimo, Peterborough, Fort McMurray et Pembroke. Dernièrement, nous avons négocié avec succès des renouvellements de baux à St. Catharine’s et à Victoria.
  

CONFÉRENCES ET ÉVÉNEMENTS

Au cours des prochains mois, le personnel du SCFP préparera diverses rencontres, dont les réunions des services, les réunions des comités nationaux et une réunion de la direction à Toronto.

Une session de formation des membres-formateurs aura lieu à Halifax du dimanche 24 février au vendredi 1er mars 2019, à l’hôtel Lord Nelson. Elle rassemblera nos membres-formateurs des régions de l’Atlantique et des Maritimes.

La conférence nationale du SCFP sur les négociations de 2019 aura lieu du 18 au 21 mars au TCU Place à Saskatoon, en Saskatchewan. Les inscriptions hâtives ont pris fin le vendredi 15 février et 519 membres de tout le pays s’étaient inscrits.

Dès que prendra fin la conférence sur les négociations, le personnel commencera à se préparer au congrès national du SCFP de 2019, qui se tiendra au Palais des Congrès à Montréal, du 7 au 11 octobre. Je m’attends à une excellente participation et je présenterai un rapport plus détaillé sur la planification à la prochaine réunion du Conseil, en juin.

ADMINISTRATION DUGIME DE RETRAITE

Le 1er janvier 2019, le confrère Brian Edgecombe est devenu président du Conseil de fiducie mixte du Régime de retraite des employé(e)s du SCFP et j’en suis devenu le vice-président.

Au début de janvier 2019, le confrère Barry Thorsteinson a été élu fiduciaire suppléant des retraités. Comme je le mentionnais dans mon rapport de décembre, la consœur Nancy Parker a été élue fiduciaire des retraités en septembre 2018. Tous deux ont commencé leur mandat de trois ans le 1er janvier 2019.

Le Conseil de fiducie mixte tiendra sa première réunion le 17 avril.

Les fiduciaires discuteront notamment des résultats de l’évaluation préliminaire du 1er janvier 2019. Dans le cadre du processus d’évaluation actuarielle, un test de capacité financière est effectué pour vérifier si les pensions et les pensions différées seront indexées rétroactivement au 1er janvier 2019, en fonction de l’augmentation de l’indice des prix à la consommation.

En 2018, le rendement du Régime a été moins bon que prévu, avec un taux de rendement brut de 3,40 % et un actif total de plus de 752 millions de dollars.

En 2019, le taux de cotisation de l’employeur sera de 13,63 % des gains admissibles.

Les préparatifs sont en cours pour la vérification de 2018 de la caisse de retraite.

Retraites

La consœur Roseanne Moran, bureau régional de la C.-B. – 1er janvier 2019

La consœur Kathy Johnson, bureau régional de l’Ontario – 1er février 2019

La consœur Cathy L. Sculland, Service de la recherche, de l’évaluation des emplois
et de la santé-sécurité – 1er mars 2019

La consœur Muriel Masse, bureau régional du Québec – 1er avril 2019

Le confrère Benoit F. Gosselin, bureau de Québec – 1er mai 2019

La consœur Eva McKaeff, bureau régional de la Saskatchewan – 1er mai 2019

La consœur Lynn MacKenzie, bureau de Peterborough – 1er mai 2019

La consœur Sylvie Bergeron, bureau régional du Québec – 1er mai 2019

La consœur Suzanne Posyniak, bureau régional de la Saskatchewan – 1er juin 2019

Le confrère Dennis R. Burke, bureau du président national – 1er juillet 2019

La consœur Janet Blake, bureau de London – 1er juillet 2019

Le confrère Brian Humphrey, bureau de London – 1er juillet 2019

CONCLUSION

Je suis impatient de participer à la conférence nationale sur les négociations qui aura lieu la semaine prochaine à Saskatoon, en Saskatchewan. Les autres congrès de division de 2019 auront lieu tout au long du printemps et j’assisterai à chacun. J’apprécie sincèrement le temps passé avec les divisions du SCFP pour avoir des nouvelles des sections locales et rencontrer les membres de tout le pays.

Je suis honoré de participer aux discussions et aux activités qui rassemblent des membres du SCFP dans le but de planifier des stratégies.

Respectueusement soumis,

Le secrétaire-trésorier national,

CHARLES FLEURY