Consœurs, confrères et amis,

Ma priorité cet automne a été la préparation du budget de 2017. J’ai tenu des consultations budgétaires avec chaque région du pays pour discuter des enjeux et des besoins particuliers de chacune. J’ai rencontré chaque directrice et directeur général pour passer en revue les priorités et les demandes des directions. Je félicite les membres du Conseil exécutif national et les membres du personnel qui assument différents rôles dans ce processus budgétaire, que ce soit pour la proposition de priorités dans l’allocation de nos ressources au cours de la prochaine année, la prévision des revenus ou l’analyse de l’établissement des coûts. Notre budget est préparé de manière à mettre en œuvre toutes les priorités établies dans le document d’orientation stratégique et à soutenir notre syndicat partout au Canada.

Le SCFP doit relever des défis croissants, dont les résultats incertains à la table de négociation, les votes de représentation à venir et les obligations en matière de solvabilité du régime de retraite. À cette réunion, je propose des allocations budgétaires qui répondent à ces exigences.

Nous prévoyons une croissance des revenus de 2,45 % en 2017. Uniquement pour commencer une nouvelle année, nous devons accroître nos postes budgétaires de 1,4 %, ce qui n’inclut aucune des nouvelles priorités que nous devons mettre en œuvre. Nous nous attendons à ce que la croissance de notre effectif soit semblable à celle des dernières années. À cette réunion, je recommanderai un budget dont je crois qu’il permettra au SCFP de relever les défis qui l’attendent tout en assurant la stabilité pour les années à venir.

Appui aux syndicats de la Corée du Sud – Solidarité internationale

En septembre, j’ai eu l’honneur de me joindre à une délégation internationale de dix syndicalistes du monde entier qui se sont rendus en Corée du Sud pour appuyer la grève des travailleurs du secteur public de ce pays. Il s’agissait de la plus importante mobilisation de l’histoire du secteur public. J’étais accompagné de Michael Butler, adjoint exécutif du BSTN, et de Kelti Cameron, agente principale, solidarité internationale.

La Mission coréenne était organisée par l’Internationale des services publics (ISP) dans le but d’apporter un soutien extérieur aux travailleurs coréens à qui l’on impose des salaires basés sur le rendement individuel et qui veulent défendre la négociation collective et les droits syndicaux de base. Dans la lutte mondiale contre les attaques néolibérales et anti-travailleurs, la délégation s’est engagée à maintenir ses efforts pour bâtir la solidarité internationale avec nos consœurs, confrères et amis de la Corée du Sud qui mènent cette bataille.

J’ai été ému lorsque nous avons rendu visite à deux leaders emprisonnés, le président du KCTU Han Sang-Gyun et le vice-président du KPTU Cho Sung-Duk, au centre de détention de Séoul. Ces leaders, jetés en prison à cause de la grève, poursuivent leur lutte courageuse et légitime pour défendre l’intérêt des travailleurs.

À mon retour au Canada, j’ai dirigé une délégation à l’ambassade de la Corée du Sud à Ottawa pour demander que justice soit rendue pour les syndicalistes sud-coréens et que les leaders syndicaux emprisonnés soient immédiatement libérés.

Vote de représentation – Soins de santé au Québec

Nous attendons la tenue des plus importants votes de représentation de notre histoire dans le secteur des soins de santé au Québec. Le scrutin touchera au moins 15 000 membres du SCFP de plus de 800 unités de négociation. Le SCFP national fourni d’importantes ressources aux campagnes qui battent leur plein en ce moment et auxquelles les militants et le personnel du SCFP se consacrent avec diligence.

Fonds pour les incendies de forêt en Alberta

En octobre, peu après le retour chez eux de la plupart des membres, Mark et moi nous sommes rendus à Fort McMurray pour rencontrer les présidentes et présidents des sections locales du SCFP. Comme je l’ai mentionné plus tôt, après les incendies de forêt dévastateurs qui ont ravagé de nombreuses localités du nord de l’Alberta, nous nous sommes tournés vers les membres du SCFP de tout le pays et, comme toujours, ils ont été généreux. Nous avons recueilli 204 820 $, une somme qui ira directement aux organismes suivants :

  • Stepping Stone Youth Home
  • Pastew Place Detoxification Centre
  • Unity House
  • Wood Buffalo Food Bank

Conseil national des secteurs

De l’avis de tous, la deuxième Conférence du Conseil national des secteurs du SCFP a été excellente. En tout, 1 030 membres du SCFP de 350 sections locales se sont inscrits à la conférence et plus de 100 membres du personnel ont soutenu les 17 réunions sectorielles, participé aux plénières et animé de nombreuses discussions.

Je félicite les sections locales qui ont envoyé des participants, fourni des animateurs et participé avec tant d’enthousiasme aux préparatifs et aux travaux de la conférence. En partageant leur expérience et leurs récits de négociation, de mobilisation et de campagnes victorieuses, que ce soit dans un secteur particulier ou dans différents secteurs et régions, les participants à la conférence du SCFP ont assuré la réussite de l’événement.

Soutien à la grève

En Ontario, 58 membres déterminés de la section locale 2974 du SCFP, bibliothèque d’Essex, sont en grève depuis le 25 juin 2016. Conformément à la politique du SCFP national sur les dons, des lettres de soutien sont envoyées lorsque des sections locales sont en grève depuis plus de 90 jours. En septembre, une lettre a été envoyée aux organismes à charte leur demandant de faire parvenir des dons aux grévistes de la section locale 2974.

Très bientôt, j’enverrai une autre lettre pour demander l’envoi de dons à la section locale 4914, employés de la Société d’aide à l’enfance de Peel en Ontario; 450 membres de cette section locale sont en grève depuis le 18 septembre 2016.

J’invite toutes les sections locales à donner à ces courageux membres du SCFP, surtout à l’approche de la période des Fêtes. Avec les indemnités de grève, la Caisse de grève fournit d’importantes ressources sous forme de fonds pour les campagnes d’appui à la grève.

Conférence des femmes de l’est du Canada

En novembre, j’ai eu le grand plaisir d’assister à une session de la Conférence des femmes de l’est du Canada et d’y prendre la parole. Cette intéressante initiative a rassemblé des militantes pour discuter des effets basés sur le genre du programme d’austérité imposé aux services publics, à nos milieux de travail et à nos collectivités. Les participantes ont insisté sur le renforcement de la solidarité et discuté de campagnes et d’initiatives efficaces pour contrer l’inégalité. Le SCFP défend toujours avec autant de vigueur l’égalité des femmes, mais il nous reste bien du pain sur la planche.

Conférence sur les négociations du Conseil des syndicats d’hôpitaux de l’Ontario

En novembre, plus de 150 membres ont participé à la conférence sur les négociations du CSHO. J’ai apprécié l’occasion qui m’a été offerte de prendre la parole devant les membres et de réitérer l’appui du SCFP national à leur prochaine ronde de négociations. Nos solides caisses de défense et de grève fourniront toutes les ressources voulues à la lutte pour une hausse des soins aux patients et du financement provincial. Nous appuyons le CSHO dans ses efforts pour assurer une meilleure sécurité dans les milieux de travail, des charges de travail raisonnables et des salaires équitables pour les travailleurs et travailleuses d’hôpitaux.

Conférence des métiers de l’Ontario

Plus de 180 membres du SCFP se sont réunis en novembre pour discuter d’enjeux d’importance pour les travailleurs des métiers de l’Ontario. Dans l’allocution que j’ai prononcée devant les participants, j’ai parlé de mon expérience à Hydro-Québec, où nous avions abordé les questions de métiers spécialisés dans nos milieux de travail par une coordination provinciale des normes et par l’application de l’évaluation des emplois. La conférence
a permis de parler des moyens à prendre pour accroître la diversité par une plus grande participation des femmes, des travailleurs racisés et des jeunes travailleurs.

J’insiste aussi sur l’occasion qu’ont les travailleurs des métiers du SCFP d’être des chefs de file sur le front du climat. En effet, les membres des métiers du SCFP sont bien placés pour favoriser le passage de nos édifices publics à l’utilisation d’énergie renouvelable verte, solaire et à faible émission de carbone. Nous devons défendre ce dossier avec vigueur.

Syndicat des employés d’hôpitaux – Colombie-Britannique

En octobre, le SEH a tenu son congrès biennal avec des délégués provenant du large éventail de sections locales du secteur de la santé de la Colombie-Britannique. Ils se sont réengagés à résister aux forces qui tentent de démanteler le système de soins de santé de la province tel que nous le connaissons. Je félicite le SEH pour son engagement indéfectible à maintenir la mobilisation des membres au cœur de son travail, en particulier pour la résistance aux multinationales qui font tout pour réduire les salaires et les conditions de travail, y compris
par le « flipping » (achat-revente de propriétés).

ÉTATS FINANCIERS POUR LE TRIMESTRE TERMINÉ LE 30 SEPTEMBRE 2016

Caisse générale

L’actif total de la Caisse générale au 30 septembre 2016, était de 216,2 millions de dollars, comparativement à 209,7 millions de dollars au 30 juin 2016 et à 207,2 millions de dollars au 31 décembre 2015. Les postes significatifs sont détaillés ci-dessous.

Le solde bancaire au 30 septembre 2016, était de 15,2 millions de dollars comparativement à 13,2 millions de dollars au 30 juin 2016 et à 14,8 millions de dollars au 31 décembre 2015. Le solde bancaire inclut diverses réserves de liquidités internes destinées aux prestations de retraite, à la capitalisation du régime de retraite, au congrès de 2017, à une réserve pour la gestion des propriétés et au Fonds pour les édifices régionaux.

Au 30 septembre 2016, la Caisse générale contenait 74,4 millions de dollars d’actifs de placements, dont la majeure partie servira à capitaliser les dépenses en matière d’avantages sociaux futurs. En outre, 93,9 millions de dollars sont investis dans des immobilisations.

Le passif total de la Caisse générale s’élevait à 155,8 millions de dollars au 30 septembre 2016, en hausse de 2,1 millions de dollars comparativement à 153,7 millions de dollars au 30 juin 2016.

Grâce à la bonne gouvernance du SCFP qui s’est doté d’une feuille de route pour les avantages sociaux futurs en 2005, nous continuons de progresser vers l’atteinte de notre but, qui est d’inscrire tout le passif de capitalisation des avantages sociaux futurs au bilan. Avec l’inflation, l’augmentation des coûts de la santé, la hausse des salaires et le reste, on peut s’attendre à ce que le passif réel augmente chaque année.

Le bilan du 31 décembre 2015 a inscrit un passif de 96,9 millions de dollars, ce qui laisse un écart non inscrit de 87,5 millions de dollars comparativement à un écart de 87,4 millions de dollars à la fin de 2014. 2015 a été la première année au cours de laquelle les dépenses consacrées à la capitalisation des avantages sociaux futurs inscrites dans les comptes ont dépassé le coût de service pour cette année, ce qui nous a permis d’inscrire 558 000 $ pour la réduction de l’écart. Au cours des neuf premiers mois de 2016, nous avons inscrit 6,5 millions de dollars de plus au passif, ce qui porte le passif total inscrit à 103,4 millions de dollars.

Le solde de la Caisse au 30 septembre 2016, se situait à 60,4 millions de dollars, dont 5,1 millions de dollars sont réservés comme suit : Caisse de participation aux congrès et aux activités nationales, 1,0 million de dollars et Fonds pour les édifices régionaux, 4,1 millions de dollars. Du solde de la Caisse, nous avons investi 58,5 millions de dollars en immobilisations, ce qui nous laisse un solde négatif sans restriction de 3,2 millions de dollars. En somme, tout l’avoir de la Caisse générale est affecté, soit parce qu’il a été alloué à des fins précises, soit parce qu’il a été utilisé pour des immobilisations.

Le surplus d’exploitation préliminaire (avant la provision du Fonds pour les édifices régionaux et les gains non matérialisés sur les placements) pour le cumul de l’année est de 827 326 $ comparativement à un déficit prévu de 480 676 $. Les revenus de capitation sont inférieurs au budget de 67 300 $ et le revenu total est inférieur de 855 202 $. Les dépenses totales sont présentement inférieures au budget de 2 163 204 $.

  1. Les dépenses consacrées à l’orientation stratégique étaient inférieures au budget de 1 056 000 $ étant donné le moment où les paiements sont faits pendant le reste de l’année.
  2. Les coûts fixes du personnel étaient inférieurs au budget de 889 000 $. Ce poste budgétaire reste non épuisé depuis quelques années et il est minutieusement étudié pour le budget de 2017.
  3. Les coûts de loyer étaient inférieurs au budget de 501 000 $ étant donné les sommes additionnelles prévues pour le nouveau bureau régional de la C.-B. Ces coûts ne seront pas engagés jusqu’à ce que nous emménagions en 2017.
  4. Le Fonds de riposte est présentement inférieur au budget de 473 000 $.
  5. Les coûts de perfectionnement du personnel à la Direction du développement syndical ont été inférieurs au budget de 267 000 $. Cet écart est dû en grande partie au moment de l’année où les coûts ont été comptabilisés et nous nous attendons à ce que cette dépense termine l’année selon le budget.
  6. Les programmes des services nationaux ont été supérieurs au budget de 149 000 $ uniquement à cause des frais juridiques et d’arbitrage approuvés pour le cumul de l’exercice.

Caisse nationale de défense

L’actif total s’élevait à 13,7 millions de dollars au 30 septembre 2016, comparativement à 12,2 millions de dollars au 30 juin 2016 et à 10,6 millions de dollars au 31 décembre 2015. Le solde au 30 septembre 2016, était de 4,4 millions de dollars, comparativement à 3,1 millions de dollars au 30 juin 2016. En outre, nous avions des placements totalisant 7,7 millions de dollars, fondamentalement le même solde qu’au 30 juin 2016.

Au titre du passif, nous avions des comptes créditeurs et des charges à payer de 522 000 $, comparativement à 483 000 $ au 30 juin 2016. Nous avions aussi un passif de 5,0 millions de dollars pour les campagnes à frais partagés, en hausse par rapport à un montant de 3,9 millions de dollars à la fin du deuxième trimestre.

Les campagnes à frais partagés approuvées par le Conseil exécutif national pour les premiers neuf mois de l’année ont totalisé 2 643 525 $ sur un budget annuel de 3,1 millions de dollars. Les dépenses consacrées aux grandes campagnes de recrutement se sont établies à 1 056 791 $, tandis que les initiatives nationales en matière de stratégie ont totalisé 1 578 344 $ sur un budget annuel de 2 460 000 $. Le total des dépenses consacrées aux initiatives régionales s’est établi à 735 203 $.

Caisse nationale de grève

L’actif total de la Caisse de grève au 30 septembre 2016 s’élevait à 93,0 millions de dollars, comparativement à 90,0 millions de dollars au 30 juin 2016 et à 85,5 millions de dollars au 31 décembre 2015. Cet actif était formé de 3,7 millions de dollars en liquidités, de 1,6 million de dollars en capitation à recevoir et de 87,6 millions de dollars en placements.

Au titre du passif, nous avions des comptes créditeurs et des charges à payer de 50 000 $, en baisse par rapport au montant de 55 000 $ au 30 juin 2016.

Au 30 septembre 2016, le solde de la Caisse s’établissait à 93,0 millions de dollars, comparativement à 90,0 millions de dollars au 30 juin 2016 et à 84,5 millions de dollars au 31 décembre 2015.

Les revenus de la Caisse de grève, incluant les revenus de placement, étaient de 9,0 millions de dollars au 30 septembre 2016 et les dépenses pour les premiers neuf mois se sont élevées à 4,0 millions de dollars, ce qui donne lieu à un surplus net pour le cumul de l’exercice de 5,0 millions de dollars, avant les pertes non-matérialisées de 3,4 millions de dollars.

GRÈVES, LOCK-OUT ETGLEMENTS

Section locale 2974 – Employés de la bibliothèque du comté d’Essex, 58 membres
en grève depuis le 25 juin 2016 – en cours.

Section locale 4914 – Employés de la Société d’aide à l’enfance de Peel, 436 membres en grève depuis le 23 septembre 2016 – en cours.

RETARDS DANS LA CAPITATION

Pour le trimestre terminé en septembre 2016, les retards s’élevaient à 8 722 201 $, en hausse de 231 895 $, ou 2,73 %, par rapport au trimestre précédent terminé en juin 2016. Les retards ont augmenté de 70,33 % par rapport à septembre 2015.

RAPPORT SUR LA TECHNOLOGIE DE L’INFORMATION (TI)

Le plan du comité de direction de la gestion de l’information-technologie de l’information (GITI) continue de se réaliser. Au cours des prochains mois, le Service de la TI se concentrera surtout sur le lancement de la nouvelle version du Système de gestion de la relation membre (SGRM), la poursuite de la solide mise en œuvre du système de gestion électronique des documents (SGED) et l’achèvement des autres plans de la TI pour 2017.

Développement de systèmes :

Système de gestion de la relation membre (SGRM)

L’une des principales stratégies dans le développement d’un logiciel, quel qu’il soit, c’est de veiller à son amélioration constante afin d’en assurer la pertinence. La première version (R1) du SGRM, lancée en mars de cette année, incluait une importante mise à niveau de l’ancien Système d’information des sections locales (SISL). En septembre, la version R1A du SGRM a été mise en œuvre avec succès et d’autres améliorations seront apportées en fonction des commentaires des usagers du système.

Le lancement très attendu de la version R2 du SGRM a eu lieu le 30 novembre 2016. Le fait saillant de cette version est l’introduction du nouveau module de convention collective (CC) qui remplace l’actuel SICC. L’une des nouvelles caractéristiques du module de CC sera la capacité du SCFP à accroître l’information sur les conventions collectives. Le SCFP sauvegardera maintenant des textes de conventions collectives dans la base de données pour que les usagers puissent voir non seulement les conventions qui ont les meilleures clauses sur un enjeu, mais aussi les clauses elles-mêmes. On pourra également suivre l’information sur les règlements aux niveaux national, régional et sectoriel.

La version 3, prévue pour le 2e trimestre de 2017, comprendra un nouveau module d’éducation qui soutiendra la planification et la prestation de formations aux membres du SCFP, notamment grâce à un accès centralisé aux documents d’éducation, aux calendriers des ateliers et des cours offerts dans les régions, à l’inscription en ligne, au suivi centralisé de la participation et à une meilleure fonction de présentation de rapports.

Système de gestion électronique des documents (SGED)

Cet été, l’équipe de projets a amorcé la migration du SCFP vers un SGED (système de gestion électronique des documents). Une session de deux jours tenue au bureau national a rassemblé les chefs de l’information sur le SGED (CI SGED), un groupe nommé par la direction du SCFP et formé des secrétaires exécutives, des adjointes et adjoints et agentes et agents administratifs du SCFP. La réunion a porté sur la vision du SCFP en matière de SGED et sur OneDrive Entreprise (ODE) qui fournit une place dans le « nuage », ce qui permet à chaque employé de stocker, créer, corriger et partager de l’information et d’accéder à l’Internet en tout temps, n’importe où et à partir de n’importe quel appareil.

Ces importantes étapes fondamentales du projet de SGED ne peuvent se réaliser qu’avec la participation de tous les employés du SCFP.

Infrastructure de la TI :

Opérations

En 2016, le Service s’est concentré sur la planification de solutions de TI pour aider le SCFP à non seulement accroître sa productivité mais aussi à rendre son milieu de travail plus respectueux de l’environnement et plus collaboratif.

Plus tard ce mois-ci, le SCFP amorcera un projet pilote avec Skype Entreprise pour remplacer l’actuelle infrastructure téléphonique vieillissante du SCFP. Le projet se déroulera tant avec des usagers du bureau national qu’avec ceux du bureau d’Ottawa. Si le pilote est concluant, le SCFP mettra en place une solution intégrée Skype Entreprise à l’échelle de l’organisation pour tous les usagers. Ce système remplacera les téléphones de bureau et offrira aux usagers une plus grande flexibilité de communication, comme des réunions face à face en ligne, le partage d’exposés et de documents et des vidéo et audio conférences sur ordinateur. La mise en place générale devrait commencer en 2017.

De plus, le SCFP discute avec Xerox des moyens à mettre en œuvre pour augmenter l’efficacité et l’efficience de ses activités d’impression, de copie, de scan et de télécopie, en utilisant moins de papier, d’énergie et de fournitures. Une évaluation complète est en cours pour passer à de nouveaux appareils multifonction partout au pays en 2017.

PROPRIÉTÉS ET BAUX

Nous avons presque terminé l’aménagement des nouveaux locaux du bureau régional de la Colombie-Britannique (BRCB) à Burnaby et nous comptons soumissionner la construction de nos améliorations locatives en décembre. Notre équipe de projet poursuit diligemment ses efforts pour créer un environnement de travail moderne, flexible et respectueux qui favorisera l’échange d’idées et la collaboration. Nous continuerons à faire participer le personnel au projet. Nous prévoyons installer des maquettes de meubles à l’actuel BRCB à la fin novembre pour recevoir les commentaires et suggestions des employés. Nous pourrons ainsi maximiser notre investissement. L’emménagement dans les nouvelles installations est prévu pour l’automne 2017.

Nous travaillons à réparer et à modifier les systèmes de bâtiment de nos propriétés de Regina et de Cranbrook, en plus d’apporter des améliorations locatives à nos installations de Winnipeg, Trail et Kenora.

Dernièrement, nous avons renouvelé le bail de Sudbury et nous sommes en négociations pour notre bureau d’Oshawa. Nous examinons également plusieurs options pour nos locaux de Barrie. Nous emménagerons dans un nouvel édifice à Abbotsford à l’automne 2017. Nous avons commencé l’aménagement de ce nouvel espace.

Nous avons récemment signé une entente nationale d’achat d’ameublement de bureau avec Teknion, ce qui nous permettra de générer d’importantes économies et d’assurer un niveau de service élevé partout au pays. Le syndicat achète des meubles de Teknion, un important fabricant de meubles canadien syndiqué, depuis plusieurs années. L’entente nous permettra de maximiser cette relation d’affaire.

CONFÉRENCES ET ACTIVITÉS

Le SCFP a tenu sa Conférence du Conseil des secteurs à Winnipeg du 17 au 20 octobre 2016. La conférence, à laquelle ont participé 1 030 membres et 107 membres du personnel du SCFP, a connu un vif succès.

Maintenant que la conférence des secteurs est terminée, le personnel du SCFP se concentre sur la conférence « Bâtir la force des travailleurs » qui se tiendra du 3 au 6 avril 2017, à Halifax. Une visite du Centre des congrès et du commerce mondial de Halifax a eu lieu le 16 novembre en préparation de la conférence et le personnel du SCFP a pu voir l’endroit et commencer le processus de planification.

Le SCFP prépare non seulement la conférence de l’an prochain, mais pense aussi aux futurs congrès et est en train de signer les contrats pour les congrès de Vancouver en 2021 et de Québec en 2023.

L’année arrive rapidement à sa fin et, dans quelques courtes semaines, nous serons en 2017. Le Canada célébrera son 150e anniversaire et les hôtels seront extrêmement occupés. Le personnel du bureau des congrès et les personnes-ressources ont déjà commencé à planifier et à réserver les lieux des réunions des comités nationaux pour l’année prochaine.

Le personnel planifie et prépare activement les réunions futures, car 2016 a été une année bien remplie et 2017 promet de l’être tout autant avec de nombreuses occasions pour le personnel et les membres de se rencontrer et de discuter d’enjeux qui les touchent en particulier à l’automne 2017 à Toronto lors du congrès national.

FORMATION ET PERFECTIONNEMENT

Le programme d’éducation a pris de l’expansion partout au pays cette année. Le nouveau cours sur les négociations est offert avec des ateliers spécifiques pour les exécutifs des sections locales, les comités de négociations, les comités de mobilisation, les comités de grève et les militants. Les ateliers abordent toutes les étapes du processus de négociation, du début à la fin.

Les ateliers de la Série de cours pour les personnes déléguées syndicales et de l’atelier pour les agents financiers sont aussi régulièrement offerts. Et la demande augmente pour les nouveaux ateliers sur la santé mentale au travail et sur les droits de la personne, qui exigent une animation experte étant donné leur importance.

Cours sur la santé et la sécurité

La Direction du développement syndical a collaboré avec le Service de santé-sécurité et les militants des régions à l’organisation de l’Année de la santé et de la sécurité. Entre autres activités, huit conférences sur la santé et la sécurité, auxquelles ont assisté 1 200 membres, ont été organisées dans les régions, 450 prix de reconnaissance du militantisme en santé et sécurité ont été décernés et un profil de militant en santé-sécurité est publié chaque mois sur SCFP.ca.

La Direction du développement syndical a lancé la pièce maîtresse du volet éducatif de l’Année de la santé et de la sécurité en dévoilant en grande pompe la nouvelle
Série de cours en santé et sécurité pour 2016. Jusqu’à maintenant, 4 500 membres de tout le pays ont suivi 155 ateliers ! Comme la Série de cours pour les personnes déléguées syndicales, cette série favorise l’apprentissage tout au long de la vie. Après avoir suivi l’atelier d’introduction, les membres peuvent s’inscrire à n’importe lequel des modules de trois heures regroupés en trois sections : compétences, perspectives et risques spécifiques. Dix modules ont déjà été créés et présentés et cinq autres seront intégrés à la série dans le courant de la prochaine année. Toute la série est offerte en français et en anglais.

ADMINISTRATION DUGIME DE RETRAITE

Le Conseil de fiducie mixte (CFM) a tenu sa dernière réunion de l’année au début de décembre.

Comme nous l’avons déjà souligné, l’évaluation actuarielle du 1er janvier 2017 doit être déposée auprès des autorités réglementaires. Compte tenu de l’importance de cette évaluation, nous avons eu de nombreuses discussions avec les constituants et avec les conseillers professionnels du Régime afin d’explorer des solutions qui pourraient atténuer les effets des exigences de financement de la solvabilité qui seront sans doute confirmées avec le dépôt de l’évaluation actuarielle.

Nous espérons également que le ministère des Finances acceptera un allégement temporaire pour les régimes qui doivent déposer en 2017. Les fiduciaires ont eu d’autres discussions sur cet important sujet à la réunion du CFM de décembre après la présentation des hypothèses actuarielles à utiliser pour l’évaluation du 1er janvier 2017.

Depuis le début de 2016, le ratio de solvabilité selon la valeur marchande a légèrement augmenté, passant de 84,1 % à un ratio estimé de 84,8 % au 1er novembre 2016, comparativement à 96,9 % à la dernière évaluation déposée le 1er janvier 2014.

À la réunion du CFM de décembre, les fiduciaires ont rencontré les cinq gestionnaires de placements du Régime, surtout pour examiner les activités de placements de l’année et les stratégies pour l’année à venir.

Les participants du Régime ont maintenant accès aux relevés annuels de retraite actuels et passés grâce au site Web du Régime.

Le confrère Gary Johnson, fiduciaire des retraités, a démissionné du Conseil de fiducie mixte à compter du 1er janvier 2017. Le mandat de fiduciaire des retraités du confrère Johnson prenait fin le 31 décembre 2018. Conformément à la Convention de fiducie, le confrère Barry Thorsteinson, fiduciaire des retraités suppléant, occupera le poste de fiduciaire des retraités à compter du 1er janvier 2017 jusqu’à la fin du mandat, le 31 décembre 2018. Le CFM mène présentement des élections pour le poste vacant de fiduciaire des retraités suppléant.

Au nom du CFM et de tous les participants du Régime, j’aimerais souhaiter bonne chance au confrère Johnson et le remercier pour son immense contribution au Régime. Le confrère Gary Johnson siège au CFM depuis la création de la Fiducie en 1998.

Retraites

  • La consœur Ravinder K. Sandhu, bureau du président national – 1er janvier 2017
  • Le confrère André Racette, bureau régional du Québec – 1er janvier 2017
  • Le confrère Eddy Jomphe, bureau de Québec – 1er février 2017
  • La consœur Selena M. Lashley, Service de la recherche, de l’évaluation des emplois et de la santé-sécurité – 1er février 2017
  • La consœur Margot Young, Service de la recherche – 1er février 2017
  • Le confrère Pierre-Luc Dufort, bureau régional du Québec – 1er février 2017
  • La consœur Danielle N. Wright, Service de l’égalité – 1er mars 2017
  • Le confrère Marcel D. Girard, bureau régional de Québec – 1er mai 2017
  • La consœur Lucie Marengère, Service de la capitation – 1er mai 2017
  • La consœur Kathy Maxon, bureau de Brandon – 1er juillet 2017
  • La consœur Pamela J. Beattie, Direction de l’organisation et des services régionaux – 1er août 2017
  • La consœur Nicole L. Campbell, bureau régional du Manitoba – 1er février 2018

CONCLUSION

En cette fin de 2016, je sais que nos ressources pour mener à bien nos campagnes sont solides et que nous faisons de réels progrès vers l’atteinte des objectifs établis dans le document d’orientation stratégique adopté au dernier congrès national du SCFP.

À l’approche de la saison des Fêtes, nous continuons à soutenir nos membres en grève, ainsi que ceux de nos milieux de travail et de nos collectivités, en plus de nos consœurs et confrères du reste du monde qui peinent à s’offrir une vie acceptable pour eux-mêmes et pour leur famille

Je souhaite une excellente saison des Fêtes aux membres et au personnel du SCFP.

Respectueusement soumis par,

Le secrétaire-trésorier national,

CHARLES FLEURY